"Mes" chanteuses francophones (part 1)

Il y a un peu moins d’un an, j’ai eu pour la première fois de ma vie une période musicale « féminine » en faisant la découverte totalement fortuite de certaines voix francophones.

Parmi celles-ci, que je décrirai plus en détail lors d’un second post, j’ai découvert avec bonheur une chanteuse dont l’album m’a totalement séduit. Tant la voix que le style de musique, tant les paroles que les mélodies m’ont enchanté. C’est doux, fin et délicat, et bien orchestré. L’album s’appelle « La Disparition », et l’artiste s’appelle Ann Keren.

Après m’être ennivré de ces notes pendant un certain temps, j’ai découvert un autre album d’Ann Keren, et la quelle ne fut pas ma surprise de constater que les mélodies de certaines chansons étaient identiques à son album « La Disparition »… mais en anglais avec un accent parfait. Chose amusante pour les personnes capables de comprendre les paroles dans les deux langues, celles-ci sont en fait totalement différentes dans les morceaux à consonnance similaire.

Ainsi, « Right now & right here » correspond à la chanson « La Disparition » (je parle du morceau, pas de l’album), « Seventeen » correspond à « Surrannée », « Spanish song bird » correspond à « Mes pas dans la neige », et « End of may » correspond à « Le sable mouvant ».

C’est en tout cas un exercice musical assez intéressant tant pour le compositeur que pour le mélomane, qui n’est pas sans me rappeler à un degré infiniment supérieur ce que je tente de faire avec mon blog pseudo-bilingue…

Mais revenons-en à Ann Keren, à sa biographie et à son style musical. Je vous invite tout d’abord à aller voir sa « fiche » sur la Wikipédia. Il est intéressant de noter qu’elle a pas mal bougé, originaire d’Israël elle a vécu aux Pays-Bas, en France et (si j’ai bien suivi) se serait installée du côté de New-York depuis. D’où ses chansons bilingues.

Si vous voulez en savoir plus, il y a quelques sites officiels ou non, et même un forum (plus de 168000 messages postés quand même, brave PhpBB !) mais à franchement parler, je n’en connais aucun, je viens juste de les découvrir en rédigeant ce billet.

Intéressante également la critique de son album anglophone, et un passionnante interview où l’on apprend plein de choses et l’on découvre de belles photos.

A découvrir sans hésitation… en attendant un second billet de ma part à propos d’autres chanteuses.


ABSTRACT : I discovered a very beautiful voice about a year ago, Keren Ann is a singer that feels comfortable performing songs in french and in english. She now lives in New-York but has stayed in France, Netherlands and Israel before. The lyrics are nice, the music is really well orchestrated and most of all, she songs some of the lyrics in both languages, making the listening an interesting exercise. In the USA, she is produced under the Blue Note Records label and you can find some informations and her albums here.

5 Comments »

Bruno Kerouanton on juillet 13th 2006 in Music

5 Responses to “"Mes" chanteuses francophones (part 1)”

  1. Guillaume responded on 17 Juil 2006 at 18:07 #

    Bonjour,
    Très heureux de découvrir votre blog.
    On dit Keren Ann et non Ann Keren, mais ça a peu d’importance. Il semble effectivement se passer quelque chose au pays des chanteuses françaises à texte et à personnalité, loin des potiches formatées pour MTV. Je suis plutôt rock anglais et US mais deux chanteuses rock françaises ont attiré mon attention : Mell, chanteuse à textes crus de l’est de la France, et la chanteuse du très bon groupe français (également bilingue français anglais avec mêmes chansons reprises dans les deux langues) AS Dragon.
    Cordialement

  2. Bruno Kerouanton responded on 17 Juil 2006 at 18:18 #

    Bonjour, et merci pour votre commentaire sympathique et pour les deux chanteuses que vous évoquez et que je ne connais pas (encore) !

    C’est vrai qu’avec toute la "culture de masse" qui nous envahit (qui nous pourrit, devais-je dire) au quotidien, il est heureux de pouvoir découvrir des joyaux comme cela.

    Le problème est que de plus en plus de ces joyaux ne sont pas soutenus correctement car ils ne rapportent pas assez à certaines sociétés…

    Mes billets faisant l’éloge de certains groupes de jazz et chanteurs ne le reflètent pas assez, mais ceux-ci ne sont pas assez connus, et donc ne bénéficient pas de tout le support des majors… mais en ont-ils besoin, finalement ? Mieux vaut une musique/culture d’exception qu’une culture formatée et normalisée, voire normalisante.

  3. Guillaume responded on 17 Juil 2006 at 18:30 #

    Oui, et cela tranforme la recherche de "joyaux" comme vous dites si bien en travail éprouvant de mineur de fond dans un amas de choses banales et pompières, ou pour le dire positivement, en travail d’enquêteur, détective, ce qui prend malheureusement pas mal de temps.

    On peut effectivement se poser la question de savoir si les artistes d’exception ont besoin d’une diffusion de masse ou si le temps et l’oreille d’amateurs avertis suffiront. Pour ma part, en tant qu’auteur compositeur totalement inconnu, je pense que le grand public mérite aussi d’entendre le meilleur, et que toute oeuvre d’un art "populaire" a vocation du moins virtuellement à connaître la diffusion la plus large.

    A cet égard Internet peut rendre de précieux services. les sites de diffusion de musique libre sont foison, et des groupes aujourd’hui signés sur des majors se sont fait connaître… grâce à leur blog.

    Quant aux perles rares oubliées, elles restent notre espoir à tous de mettre la main sur des "Graals" personnels qui nous suivront parfois toute la vie.

    Bien à vous

  4. Guillaume responded on 17 Juil 2006 at 18:34 #

    Juste un petit ajout pour ne pas cracher en bloc sur la culture de masse : le modèle des maisons de disques est construit sur de grosses locomotives, artistes hypermarketés et hypervendeurs, qui rapportent de quoi promouvoir aussi des artistes plus confidentiels, parfois sur des labels satellites. Donc la culture de masse est en ce sens aussi un peu le "mécène" de la culture d’élite (en tout cas elle devrait l’être).

  5. Bruno Kerouanton » Quelques Cédés de musique… et Messiaen responded on 03 Juil 2009 at 0:22 #

    […] commencer les vacances, outre l’achat de quelques Cédés pour compléter ma collection de Keren Ann et de Emir Kutsturika que j’apprécie particulièrement, je me suis offert la […]

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire