A virtuoso in the metro

As I was reading the latest posts on DataRescue’s IDA Pro registered user’s forum, I got puzzled by a post by JC Robert, about a violonist playing near a metro station in Washington DC. It is a long and well written story that you can read here.

If you are short of time, the story above is about one of the greatest living violonists that was asked by the Washington Post to play anonymously near L’Enfant Plaza metro station (a station in Washington D.C.). The results are stunning. Although he was playing a few of the most extraordinary and moving songs on a 17th century Stradivarius, most people just passed by and didn’t stop. Only about 35 persons stopped to listen, only one recognized him. He collected around 35$ for his one hour performance (usually his concerts let him earn thousands of dollars…).

An interesting experience, and I feel happy that this experience had been made possible, as it reflects the contemporary way of living of people… busy and not paying attention to their own environment, exactly as illustrated in the great Koyaanisqatsi movie I already mentionned in my blog.

I really like classical music, especially piano solo (Keith Jarrett La Scala or Radiance are nearly perfect)or violin. And I can feel the sadness or surprise of this great artist from not being applaused after each of its song, or not even being noticed by most people.


RESUME Le Washington Post a tenté une expérience intéressante en demandant à l’un des plus grands virtuoses de jouer du violon à la sortie du métro… Résultat : presque personne ne s’arrête, le répertoire joué étant pourtant celui donné lors de concerts à plus de 100 $ la place… par le même génie et avec le même violon, un Stradivarius unique ! Intéressant sur le plan sociétal, représentatif de l’évolution de la société et des préoccupations de nos concitoyens.

5 Comments »

Bruno Kerouanton on mai 22nd 2007 in Music

5 Responses to “A virtuoso in the metro”

  1. Denis responded on 22 mai 2007 at 21:32 #

    Ou alors les personnes qui apprécient ne prennent pas le métro…

  2. Bruno Kerouanton responded on 23 mai 2007 at 11:13 #

    Judicieux… Mais j’espère quand même un peu que les personnes aimant la musique classiques sont un peu plus nombreuses que cela, et que parmi elles, certaines prennent le métro. Ce n’est pas une musique élitiste, loin de là :)

  3. Cédric Pernet responded on 23 mai 2007 at 13:20 #

    les washingtoniens seraient-ils aussi pressés que les parisiens ? ;-)

  4. Bruno Kerouanton responded on 23 mai 2007 at 13:47 #

    C’est surprenant : en effet si l’on relit l’article on se rend compte qu’il s’agit en majorité de fonctionnaires de l’administration centrale. Je crois me souvenir en effet que l’Enfant Plaza est au coeur de grands bâtiments administratifs. Ce seraient des consultants en SSII je comprendrais qu’ils soient pressés, mais même pas !

  5. jme responded on 28 mai 2007 at 11:25 #

    L’article est fort bien écrit et se conjugue très bien avec l’ambiance générale qui se dégage de la prestation de Josh Bell. Sur le fond de l’article, il est vrai que le beau est subjectif et qu’on peut jouer des oeuvres d’une complexité folle sans que cela soit forcément « beau ». Sans utiliser l’exemple de la musique mais pour rester dans la peinture. Je pense sincèrement que si on me montre un monochrome de Klein (genre l’IKB 3) hors du contexte du musée Pompidou, le seul commentaire que j’aurais pourrait être « Quel est le naze qui a peint la toile en bleu ? ». Mais de toute façon, je n’aime pas l’art contemporain.

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire