Du caviar pour les oreilles

090621-bosecompanion3Il y a quelque temps j’avais été émerveillé en allant dans un magasin Bose sur Londres, où l’on m’avait fait découvrir dans l’auditorium un réel spectacle pour l’ouïe. J’avais d’ailleurs peu avant découvert et acheté un casque de la même marque pour en profiter durant mes déplacement, et ce dernier m’avait enchanté, à un tel point que j’en avais même fait un billet.Ce n’est pas rien, car après des années d’écoute de musique dans des conditions médiocres, une haute fidélité sonore est plus qu’appréciable.

Après l’expérience du casque, je suis passé à la phase suivante : l’équipement audio de ma chambre.

I. Mes premières expériences traumatisantes

Depuis mon installation en Suisse, soit plus de deux années déjà, ma chambre était modestement équipée de hauts-parleurs multimédia bas de gamme, au rendu plus que médiocre et surtout avec un bruit de fond rendant insupportable toute écoute sérieuse. Cela était d’ailleurs la suite de mes expériences ratées, puisque sur Paris j’avais en lieu et place de ces hauts-parleurs une micro-chaîne de marque Philips, dont le souffle infernal notamment lorsque le volume était très peu élevé m’horripilait à un tel point que d’une part peu après l’achat j’avais été la ramener au service après-vente pour réparation.

Comble de désespoir, au bout de deux semaines d’attente on m’avait gentillement expliqué que ladite chaîne hi-fi n’avait pas de défaut et que le son était correct, selon eux… Ah, le SAV et les vendeurs de la FNAC et des autres chaînes grand public… Je m’en étais par la suite débarrassé, préférant encore le silence à un morceau de musique écorché par un souffle infernal.

II. Choisir de nouveaux haut-parleurs : mes critères

Bref, après ces deux expériences malheureuses, depuis quelques semaines je me suis dit qu’il fallait que je franchisse le pas vers du matériel correct. Pour procéder à la sélection, les contraintes étaient nombreuses :

  • Aucun souffle, même à volume réduit (j’écoute souvent le soir en m’endormant).
  • Restitution claire et fidèle sur tout le spectre, quel que soit le volume.
  • Hauts-parleurs de petite taille, le tout étant destiné à prendre place sur ma table de chevet.
  • Entrée son auxiliaire.
  • Pas de gadgets inutiles (boutons éclairés, etc…).
  • Design sobre, finition réussie, solide.
  • Pas de radio, ni de réveil : juste des hauts-parleurs.

III. Premiers essais : Le JBL Radial

Bref, je souhaitais quelque chose de simple et de bon. Après un passage à la FNAC de Lausanne, où j’ai pu tester avec mon propre iPod différents hauts-parleurs avec support intégré pour ce dernier, mon premier choix s’est clairement porté sur le JBL Radial Micro, qui malgré sa taille réduite et sa forme curieuse a un rendu sonore plus qu’acceptable notamment dans les aigus. Le magasin proposait en fait plusieurs dizaines de hauts-parleurs exposés les uns aux côtés des autres, et tous alimentés afin de pouvoir tester… Il n’y a pas de mystère : les hauts-parleurs JBL et BOSE se surclassaient largement au-dessus des Logitech et autres gadgets multimédias. Logitech fait de bons claviers et souris, mais côté son c’est plus que moyen.

090620-jblradial

Pourquoi, me diriez-vous, n’ai-je pas porté mon choix ce jour là sur la station d’accueil portable pour iPod de marque Bose, le SoundDock, qui pourtant semble réunir les critères requis ? Tout simplement pour deux raisons : d’une part son design ne me convenait pas, et d’autre part son prix reste trop élevé à mon avis par rapport à la qualité. Le JBL Radial restait donc pour moi le meilleur choix, pour un prix deux fois moins élevé, un encombrement moindre et un son très bien également.

090621-bose-sounddock

Seulement voilà, je ne l’ai pas acheté, et j’en suis bien aise car j’ai trouvé bien mieux ! Et pour ne rien vous cacher je suis reparti sur du Bose, pour le plus grand bonheur de mon ouïe.

Ce week-end, alors que je m’étais préparé à aller acheter mon JBL Radial, et après avoir été sur leur site afin de trouver un revendeur pas trop loin de chez moi, je me retrouve au MediaMarkt de Bâle (une sorte de FNAC suisse, en moins bien et sans la partie librairie). Sur place, je retrouve le même concept qu’à la FNAC : des dizaines de stations d’accueil pour iPod prêts à être testés. Mais rien ne me convient, et surtout je trouve toute la gamme JBL sauf la version « Radial » ! Après renseignements pris auprès d’un vendeur, qui par chance parlait français, je me retrouve dans une contre-allée éloignée des « gadgets pour iPod » où se côtoient différents hauts-parleurs plus évolués, dont le JBL Radial, et autres Boseries. Il semble que le responsable du rayon ait l’oreille fine puisqu’il a bien mis le Radial à part.

IV. Choix définitif : Le Bose Multimedia Companion 3

Etant muni de mon iPod, et me trouvant en face de différents autres équipements de qualité prêts à tester, j’en profitai pour comparer ce qui se présentait à moi. Et je (re)découvris le bonheur : Le Bose Multimédia Companion 3 : un set de deux petits haut-parleurs Bose, le contrôleur son, et le caisson de basses associé. Son excellent, et design franchement réussi. Le prix ? Franchement très honnête, car moins cher que la station d’accueil Bose pour iPod, et en plus c0mme je suis reparti avec le modèle d’exposition j’ai eu un rabais exceptionnel. Bref, très content de l’achat surtout côté prix, mais je ne m’attendais pas à la suite, à savoir les tests à la maison !

090621-bosecompanion3-lg

Au sujet des critères, l’ensemble des points que j’avais retenus était là, et même plus encore :

  • Finition : matériaux en bois (caisson) et métal (le reste), très peu de plastique, très solide et compact.
  • Design : Tout est super esthétique, des enceintes au contrôleur. Et sobre, en plus, comme je le voulais.
  • Voyants : Un seul très discret voyant sur le contrôleur tactile, qui change juste de couleur lorsqu’on l’effleure, indiquant ainsi que le système est en fonction. Très esthétique également !
  • Entrée son auxiliaire : prévue sur le contrôleur, qui offre également une sortie casque. Mais je ne m’en servirai normalement pas.
  • Souffle : même à volume très réduit, aucun souffle, enfin !!!
  • Réglage du volume : le contrôleur offre une molette de type anneau, très agréable à l’emploi et surtout très précise : pas d’effet d’escalier lorsque l’on règle le volume, et surtout une granularité exemplaire : je peux enfin mettre le volume très bas sans altérer l’audition.
  • Prix : 500 francs suisses sans le rabais dont j’ai bénéficié, soit moins de 350 euros, pour quand même une sorte de Rolls des hauts-parleurs plus un caisson de basses ! Bref, presque offert, d’autant plus vrai lorsqu’on sait que les simples hauts-parleurs de bureau Bose valent 700 francs suisses. Et sur Internet on trouve des revendeurs qui le proposent pour 284 Euros TTC.
  • Sur le caisson de basses, réglage manuel des basses… pratique lorsque l’on place ce dernier sous le lit, et qu’on veut que les basses soient réduites.

J’ai eu juste à rajouter une station d’accueil universelle Apple pour compléter la panoplie, et me retrouver dans une configuration optimale.

V. Le Bose Multimedia Companion 3 : Positionnement dans la chambre

Une fois de retour, je m’attelai aux branchements et connexions du tout : sur ma table de chevet, les deux hauts-parleurs sont de taille ridicule et pourtant d’une clarté exceptionnelle, ainsi que le contrôleur qui est d’une finition très design et pratique. Le caisson de basses (qui fait plus que cela, j’y reviens plus loin) quant à lui, se positionne sous le lit. Les essais avec un iPod (musiques au format AAC et Apple Lossless) furent sensationnels. J’ai également testé d’autres sources, tels la radio qui même avec une qualité par essence médiocre offre un rendu riche et puissant.

090620-chambre2

Déjà, le son me semblait exceptionnel, mais j’ai ensuite testé une autre disposition : La disposition de mon lit se prêtant à cet arrangement, j’ai pu disposer les deux hauts-parleurs juste au-dessus de mon oreiller, pointant vers le bas… Une fois allongé, avec chaque oreille sous un haut parleur et le corps sous le caisson de basses, cela devient magique ! Je suis presque entré en transes et en communion avec la musique tellement celle-ci semblait issue directement de mon cerveau ! C’est difficile à décrire mais la sensation est réellement exceptionnelle.

090620-chambre3

… Et c’est à cet instant que je me suis rendu compte que depuis des décennies, je n’avais fait qu’entendre de la musique, et que je ne l’avais jamais écoutée !

Après un long moment à profiter pleinement de ces instants de bonheur pur, je me suis dit qu’il fallait que j’en sache un peu plus sur ces hauts-parleurs. Il y a quelques mois, j’avais déjà appris avec l’acquisition de mon casque Bose, que si leurs produits sont plus onéreux que la moyenne, il y avait une raison totalement justifiée. Une fois de plus je pouvais confirmer le verdict, mais quand-même… comment de si petits hauts parleurs sont-ils capables de reproduire avec une telle fidélité un son riche tel que l’on peut se croire en plein milieu de la salle de concert ou en pleine nature !

VI. Mais comment expliquer ce miracle sonore ?

D’après les renseignements glanés sur le site Internet du constructeur, il y a plusieurs raisons, qui reposent en grande partie aux différents circuits DSP intégrés dans le caisson de basses, ce dernier hébergeant par conséquent bien plus qu’un simple circuit de gestion des basses. Voici ce qui est mentionné au niveau des caractéristiques techniques du produit :

  • Circuit de traitement numérique du son stéréo TrueSpace® : Crée un large espace sonore, optimisé pour votre ordinateur.
  • Module ACOUSTIMASS® compact : La technologie BOSE® emplit la pièce de fréquences graves claires et profondes et permet d’utiliser de petites enceintes élégantes sans compromettre la qualité d’écoute. Le module peut être dissimulé presque partout dans la zone d’écoute.
  • Système breveté et intégré de traitement du signal : Appréciez le son naturel et riche quel que soit le niveau d’écoute.
  • Circuit de compression : Délivre un son clair, sans distorsion, même à un volume élevé.
  • Égalisation active : Equilibre la balance tonale pour offrir des performances optimales quel que soit le volume.
  • Enceintes/socles préassemblés : Les enceintes sont assemblées sur des socles afin d’optimiser les performances audio et de libérer de l’espace sur votre bureau.
  • Boîtier de commande : Simple et pratique, ce petit boîtier permet le contrôle du volume, la fonction Mute, et offre une prise casque et une entrée audio auxiliaire.
  • Hauts parleurs blindés : Blindage magnétique évitant les interférences avec les écrans et les divers supports magnétiques.
  • Double entrée : Profitez de deux sources audio simultanément – l’une depuis votre ordinateur, l’autre depuis un lecteur portable.

C’est clair… il y a de la belle électronique dessous le capot ! Compresseur-limiteur, égaliseur dynamique, spatialisation stéréo, module de traitement de signal breveté… Bref, je comprends mieux ! Quant à la technologie TrueSpace, c’est tout simplement époustouflant : Chez Bose, ils savent faire du son spatialisé avec seulement 2 hauts parleurs au lieu de 5, ne me demandez pas comment !

VI. Conclusion

Pour information, j’aime beaucoup le piano, mais également différents styles allant de la musique classique et contemporaine à la musique électronique en passant par différents autres styles. Bref, c’est éclectique. Et depuis que j’ai ces hauts-parleurs, j’ai entrepris de réécouter l’ensemble de ma collection, car je redécouvre chaque note, chaque accord…

Malheureusement, cette qualité d’écoute a un revers, puisque je me rends bien compte de la qualité d’encodage de mes CD audio vers l’iPod… entre un fichier MP3 mal encodé, un fichier AAC de qualité correcte et du format Apple Lossless, il n’y a pas photo… on ressent tous ces défauts. De même, j’entends bien mieux les défauts d’enregistrement des CD, notamment certains qui sont enregistrés avec du souffle ou un taux d’échantillonage faible. Mais on ne va pas chipoter pour cela, car les circuits électronique du Bose compensent une partie des défauts : même la radio FM semble digne à l’écoute, c’est pour dire !

Un exemple que je note ici, parmi d’autres : L’album Toxu de Wasis Diop reste une référence en termes d’arrangements notamment sur la spatialisation et les effets stéréo. Une fois allongé sous mes hauts-parleurs, l’enchantement se réalise : on se croirait sur place, parti vers un voyage imaginaire !

090620-wasis-diop-toxu

Extraordinaire… cette nouvelle manière d’écouter, c’est comme du caviar pour les oreilles !

9 Comments »

Bruno Kerouanton on juin 21st 2009 in Music

9 Responses to “Du caviar pour les oreilles”

  1. Cédric Pernet responded on 22 juin 2009 at 10:42 #

    Haaaaaaa ben ça me fait plaisir de lire ça. T’aurais pas voulu faire un post sur mon autre blog là-dessus ? ;-))) (mon blog musical)
    Metal, rock and blues rulz ! ;-)

  2. Bruno Kerouanton responded on 22 juin 2009 at 11:42 #

    Après tout, pourquoi pas ! Mais je ne savais même pas que tu avais un blog musical, petit cachotier ;)

    En tout cas, je suis super content de ma nouvelle acquisition…

  3. Tristan trevoux responded on 22 juin 2009 at 16:58 #

    Incroyable comme de bonnes enceintes peuvent tout changer, y compris l appréciation de la qualité de sa bibliothèque mp3 !

    Pour ma part j aime beaucoup la marque altec lansing..

    Mais rien ne vaut mes enceintes de monitoring.

    Bonne ecoute

  4. Bruno Kerouanton responded on 22 juin 2009 at 18:54 #

    Disons que de bonnes enceintes, certes, mais si on y ajoute un caisson de basses + un compresseur/limiteur + un module de spatialisation + un égaliseur dynamique + des DSP pour retraiter le tout, c’est forcément mieux ! Quand je pense qu’il n’y a pas si longtemps tout ça prenait un rack complet et qu’on en avait au moins pour 10’000 euros, et que maintenant ça rentre dans un petit boîtier à 300 euros, c’est mââgique !

  5. yan responded on 13 juil 2009 at 14:40 #

    Disons que bose fait des systèmes de petites enceintes+caisson convaincants et surtout flatteurs, via les post-traitements, pour les oreilles habituées au MP3 à la dynamique médiocre… mais dire que c’est de la « haute-fidelité » il faudrait quand même voir à ne pas charrier! C’est même tout son contraire: La haute fidélité c’est retranscrire la source le plus parfaitement possible, comme si on était assis devant les musiciens.

    Une paire de bonnes colonnes Triangle associées à un ampli Hi-Fi et un bon lecteur CD, là on redécouvre vraiment sa musique…

  6. Bruno Kerouanton responded on 19 juil 2009 at 15:55 #

    Yan, merci pour ton commentaire qui me permet de préciser un point important ! Tout comme toi, il n’y a pas si longtemps que cela je ne jurai que par des enceintes de haute qualite, un ampli de qualite etc… Mon equipement de salon est d`ailleurs de cet acabit (ampli Onkyo TX-DS575, enceintes Davis Acoustics), mais je ne peux que faire le constat suivant : pour que le son soit restitue de maniere identique a la salle de concert, il faut egalement que tout le reste soit a la hauteur : source sonore (de nombreux CD vendus meme en rayon Classique sont mal encodes, du genre AAD, avec du souffle et pire encore…), mais egalement lecteur CD (le mien, de marque Sony, n`est pas a la hauteur autant le dire franchement, et du coup je prefere ripper mes CD directement vers iTunes au format Lossless que de passer par mon lecteur CD). Mais ce qui fait le tout, c`est l`acoustique de la salle dans laquelle on se trouve. Pour vous faire une idee, allez tester des composants Haute fidelite (enceintes Triangle par exemple, qui sont en effet une reference) dans une salle mal adaptee… vous serez tres decus… C`est ce qui se passe chez moi : mon materiel de salon est correct, mais l`acoustique de la piece est pitoyable. Et c`est la que Bose intervient sur ses chaines les plus onereuses, qui font une analyse de l`acoustique de la salle pour adapter en consequence le traitement numerique. Je suis d`accord avec toi, le son est en effet retraite… mais c`est pour compenser les imperfections de la salle dans laquelle l`on se trouve, qui est forcement different de la salle de concert.

    Quant a mon choix relate sur mon billet (JBL Radial et Bose), je rappelle toutefois qu`il s`agissait de musique pour la chambre… on n`y consacre pas le meme budget que pour un salon home-cinema !

  7. Michele responded on 09 oct 2009 at 13:22 #

    Bonjour, je vois que vous avez bcp d’informations sur les micros.
    Je suis à la recherche d’un mrico appelé « bas parleur » parce que on le place la nuit sous l’oreiller. En fonctionnant la nuit, il diffuse des informations qu’enregistre le cerveau.
    Je remercie tous ceux qui pourraient m’apporter des pistes pour dire où je peux en acheter un.
    Salutations distinguées.
    Michèle.s

  8. Bruno Kerouanton responded on 18 oct 2009 at 14:00 #

    Bonjour,

    je vois de quoi il s’agit, mais je ne sais pas franchement où m’en procurer. Il y a plus de 20 ans de cela, j’en avais un de marque Sony. La plus grande difficulté est de trouver cela sachant que la sortie est dans l’immense majorité des cas en « mono » alors que tout le monde parle de stéréo au moins, voire de 5.1 et plus…

    Bonne recherche.

  9. Raphaela Berthelot responded on 04 avr 2012 at 22:37 #

    A ce sujet, a propos de membre de l’Académie, ll se dit que le fameux libraire M. Collard, qui tient la librairie Griffe Noire, va postuler pour être à l’Academie Française .. Je suis convaincu que cela offrirait un second élan à la noble institution, foi de Saint Maurien. Qu’en penser ?

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire