Orgues virtuels…

090818-wurlitzerForcément, après mon incursion dans le monde de Messiaen et la découverte de ses oeuvres très profondes, je me suis un peu remis à la musique, cette fois-ci non seulement en auditeur passif, mais avec mon ordinateur et un clavier MIDI.

De plus, il y a deux semaines j’ai retrouvé un ami qui se passionne pour les orgues (son père était facteur d’orgues), et qui m’a fait écouter ce qu’il savait faire avec un clavier midi sur son Mac et GarageBand… de quoi avoir envie de s’y remettre un peu !

Le matériel

Ca faisait longtemps que je n’avais pas touché à tout cela, et que j’avais rangé bien sagement mon séquenceur/expandeur Yamaha QY-700, ainsi que tout ce qui allait bien avec… J’ai donc ressorti le clavier midi, un basique (et très vieux) CBX-K3 qui me suffit largement pour ce que j’en fais.

090818-cbx-k3

Côté connectique, un simple (et très vieux, encore!) convertisseur USB-MIDI de marque Roland UM-1… il a fallu que j’aille rechercher les drivers pour Vista sur le site de Roland, car le CD fourni les proposait pour Windows 98 (quand je vous disais que c’est du vieux !)

090818-um-1



Les logiciels « de base » pour les sons

1. Goldwave

Sur mon petit PC, j’avais déjà quelques logiciels de traitement de sons, tels que Goldwave, un éditeur de sons très utile et tout plein de ressources), que j’affectionne particulièrement car il me sert à peu près à tout côté son… analyse, synthèse et conversion de toutes sortes. Pour l’anecdote, une ancienne version était même capable de convertir les livres audio au format Audible (.aa), mais les auteurs de Goldwave ont dû retirer la fonctionnalité suite aux plaintes et menaces de l’éditeur… ahh, les régressions dûes à la tristement célèbre DMCA

Licence et coût : Une fois la très modeste somme de 59$CAN payée, les mises à jour sont gratuites à vie, et franchement ce n’est pas très cher pour toutes les fonctionnalités proposées.

090818-goldwave

2. Total Recorder

Total Recorder est une acquisition plus récente, mais bien utile également. Il s’agit « simplement » d’un driver son virtuel qui se fait passer pour des hauts-parleurs et pour une entrée micro auprès de Windows et des autres logiciels… Cela permet donc d’enregistrer toute source sonore… y compris émanant d’un logiciel. Je vous laisse spéculer sur l’intérêt d’un tel produit ;)

Licence et coût : la démonstration fonctionne parfaitement mais insère du bruit blanc sur l’enregistrement chaque minute. La version payante revient à 17.95$CAN.

080818-totalrecorder

Le logiciel de musique « tout en un », ou « studio numérique »

3. Reason

Du côté séquenceur / outils « pro » de musique (c’est à dire sachant manier le format MIDI), j’ai longtemps lorgné du côté de Reason, un excellent logiciel qui intègre grosso-modo tout ce dont a besoin le musicien passionné de musiques électroniques, un véritable studio portable… Mais son coût (pourtant très raisonnable si on est vraiment musicien, ce qui n’est pas mon cas) m’a dissuadé d’aller de l’avant. Si cependant la version démonstration vous tente, elle est limitée à 20mn et ne permet pas de sauvegarder mais c’est très sympathique ne serait-ce qu’à voir, l’interface est *très* soignée… même le mouvement oscillant des câbles est reproduit lorsqu’on les manipule, c’est pour dire !

090818-reason

4. Reaper

Pour mon usage personnel, Reaper me convient bien mieux. Il s’agit également d’un logiciel de la famille des DAW, et capable en conséquence de supporter les grands standards : synchronisation son via ASIO, plugins VST etc… Encore bien des acronymes étranges, mais ce sont là les musiciens et non les informaticiens qui en ont l’usage, une fois n’est pas coutume !

Pour la petite histoire, Reaper a été conçu par les développeurs du très populaire WinAmp (logiciel pour écouter de la musique) qui ont également à leur actif le système de peer-to-peer Gnutella

J’ai découvert ce séquenceur depuis quelques jours seulement, mais il me plaît énormément, et les nombreux plugins (plusieurs centaines) fournis avec permettent de faire à peu près tous les effets que l’on souhaite… même en temps-réel, si si ! C’est la grande force de ce produit face à Goldwave qui ne peut travailler que sur des échantillons et non en « live ».

Licence et coût : Reaper peut être utilisé sans restriction en version gratuite, seule une fenêtre s’affiche au démarrage pour proposer l’achat, recommandé au bout de 30 jours. Côté coût, les développeurs proposent deux tarifs selon l’utilisation : 60$ pour l’utilisateur occasionnel, ou 225$ si l’on fait plus de 20’000$ de ventes avec les morceaux composés avec. Très honnête en tout cas, sachant les tarifs de la concurrence qui vont du double au sextuple…

090818-reaper

5. ASIO4all

ASIO4all est un driver son (encore ?!) gratuit qui permet d’interfaçer en utilisant la norme ASIO plusieurs logiciels de musique en leur permettant de transférer leurs sons de la manière la plus efficace possible. La grande majorité des logiciels de musique reconnaissent sa présence et le lancent automatiquement, dont Reaper, justement ! C’est simplement indispensable dès lors que l’on souhaite utiliser des outils de musique de manière un peu liée.

Licence et coût : gratuit.

090818-asio4all

Les grandes orgues sur mon PC

Une fois mon nouveau Reaper lancé, et après avoir passé du temps avec sa multitude de plugins, j’ai commencé à chercher des programmes d’orgue, juste comme cela…

6. Organux

Organux est un plugin VST capable de reproduire 20 types d’orgue, mais je le l’ai pas adopté car j’ai été déçu par les sons et les fonctionnalités du plugin, sachant qu’il faut débourser 32$US pour éviter qu’un horrible son ne revienne toutes les quelques secondes…

090818-organux

Mes recherches sur Internet m’ont mené à la découverte de nombreuses choses relatives à la musique d’orgues sur ordinateur. Pour les riches passionnés d’orgue, la référence reste Hauptwerk, un logiciel assez onéreux (et très gourmant en ressources sur l’ordinateur) reproduisant très fidèlement les grandes orgues. On peut le commander en version logicielle, mais également en version « orgue tout monté » !

Organux, Licence et coût : Il existe une version « light » gratuite à commander par email, que je n’ai pas testée mais qui est certainement très bonne. Pour les passionnés, la version payante revient à 200 ou 500 euros selon la version, on peut y ajouter des banques de sons d’orgues connus, et composer son « vrai » orgue pour un prix pouvant dépasser les 8’000 euros, tout de même ! Mais quand on aime on ne compte pas, n’est-il pas ?

La perle rare !! Très bon orgue… et gratuit en plus !

Mon porte-monnaie n’étant pas extensible à ce point, je me suis mis à rechercher un simulateur d’orgue de bonne facture et le moins onéreux possible… et j’ai trouvé la perle rare !!

7. MidiTzer

MidiTzer est un excellent simulateur d’orgue, et gratuit en plus ! Il émule la totalité des fonctionnalités de l’orgue Wurlitzer Style 216, ce qui est presque un exploit… je vous laisse voir l’orgue en question, suivi par la version « écran » (cliquez dessus pour agrandir) !

090818-wurlitzer

090818-miditzer_console

Une fois lancé, le logiciel prend toute la surface de mon grand écran 20 pouces, et ce n’est pas un luxe, tant il y a de boutons et de réglages ! Le clavier Midi est immédiatement reconnu, et il est possible d’en connecter plusieurs afin de piloter le tout de manière harmonieuse.

Les sons me semblent très au point, et en tout cas la multitude de combinaisons et de tirettes me semble quasi infinie, ce qui est fort appréciable. Le logiciel est fourni avec quelques fichiers MIDI de démonstration, mais c’est le jeu sur mon petit clavier midi qui m’enchante !

Conclusion

Je vous ai présenté en quelques lignes les logiciels qui me plaisent sur le plan musical. Pour rappel, voici ceux que j’ai effectivement sur mon ordinateur et dont je me sers :

  • Goldwave – Editeur de sons – 60$CAN
  • Total Recorder – Enregistreur « numérique » – 17.95$CAN
  • Reaper – Studio numérique – 60$US
  • ASIO4All – Driver son – 0$
  • MidiTzer – Orgue virtuel – 0$

au total c’est tout à fait honnête côté finances…

Ah, et j’0ubliais de préciser que si vous voulez juste écouter/jouer de l’orgue via votre clavier/souris/clavier(s) Midi, seul MidiTzer suffit, pas besoin du reste ;)

Bonne découverte.

1 Comment »

Bruno Kerouanton on août 18th 2009 in Music

One Response to “Orgues virtuels…”

  1. Albert Dugas responded on 19 nov 2009 at 19:26 #

    Bonjour,
    j’aime bien votre blog. Je pese actuellement à me bâtir un orgue à tuyaux virtuel. Je suis à la recherche de documentation. Y existe-t-il au Canda des fournisseurs de claviers et pédaliers virtuels? J’ai commencé la construction d’un petit orgue à tuyaux et j’ai déjà un pédalier que j’ai construit, je possède également un clavier à traction mécanique de 56 touches. Puis-je transformer tout cela pour être utilisés pour mon orgue virtuel? Merci à tous ceux et celles qui pourront me fournir de l’information.

    Albert
    De l’Acadie (Canada)

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire