Noël 2008 – Logitech Squeezebox Duet

Comme tout bon geek qui se respecte, cette année encore la commande au père Noël a comporté quelques éléments de haute technicité. Comme j’aime la musique, et que j’ai transféré l’intégralité de mes cédés audio sur mon petit réseau domestique, la panne il y a 3 mois de la carte réseau du Roku Soundbridge M1000 acheté aux USA il y a quelques années m’a mis dans l’embarras. Difficile de trouver un revendeur Roku en Suisse, en France ou ailleurs qu’aux USA. Dommage, car j’aimais ce produit.

Après avoir comparé les différentes fonctionnalités de la concurrence, profité de plusieurs passages à Londres pour découvrir d’autres produits, analysé les fonctionnalités des serveurs multimédia TwonkyVision et autres logiciels, j’ai finalement opté pour le Squeezebox Duet.

La société Squeezebox a été rachetée il y a quelques années par Logitech, et conçoit du matériel audio en réseau. Le principe de la gamme est simple, et identique au Soundbridge de Roku : un cable réseau d’un côté (ou du WiFi), et un cable audio de l’autre. Une télécommande pour choisir ses morceaux de musique et radios internet, et c’est tout.

Du côté logiciel : SqueezeCenter sur Nslu2 et Softsqueeze

Mes morceaux sont actuellement streamés via le logiciel Firefly (anciennement mt-daapd) qui est opensource et imite le protocole Bonjour d’Apple, ce qui permet à iTunes de voir ma musithèque. Malheureusement Squeezebox n’a pas opté pour ce format, et utilise son propre logiciel de gestion, le SqueezeCenter. Heureusement, et c’est aussi la raison de mon choix, il est également sous licence opensource, et disponible sur mon Linksys Nslu2 reflashé en Unslung 6.8. L’installation m’a pris 5 minutes à tout casser, le temps de taper les commandes « ipkg update && ipkg install slimserver ». Et ça marche…

Seul hic, le SqueezeCenter est assez lourd en comparaison de mon ancien mt-daapd, puisqu’il installe carrément un serveur MySQL, et est totalement écrit en Perl… je sens que mon petit Nslu2 (même overclocké comme c’est le cas depuis 2 ans) va avoir du mal parfois.

D’un autre côté j’ai pu tester avec succès le tout, puisqu’une version logicielle de la Squeezebox est disponble en Java sur Sourceforge, et ce n’est pas si mal.

Du côté matériel : « télécommande » WiFi et récepteur.

Le coût de l’ensemble reste assez élevé. Pour cause, une télécommande qui est en fait un ordinateur sous Linux, avec écran couleur, liaison WiFi 802.11g et différentes choses « pour usage futur » comme un accéléromètre 3 axes… Les specs techniques sont ouvertes, et une communauté Linux s’est déjà bâtie autour pour améliorer le firmware SqueezeOS de la télécommande, proposer des plugins etc…

L’interface ainsi que les contrôles sont très proches d’un iPod à molette… d’ailleurs le touchpad circulaire caractéristique des baladeurs Apple est présent sur la télécommande et sert exactement à la même chose. L’affichage des listes déroulantes et des albums est très similaire également… comment réagira Apple ?

En tout cas une belle réalisation technique, ouverte et donc intéressante. Il ne me reste plus qu’à attendre que le père Noël UPS passe sonner dans 2 jours pour déposer le petit colis au pied du sapin

Comments

Comment by Bruno Kerouanton on 2008-12-18 00:08:27 +0200

Ca y est, je l’ai reçu… Je l’ouvrirai à Noël par tradition, mais je n’ai pas pu résister à ouvrir l’emballage. C’est très « Apple style », la qualité de la boîte me rappelle furieusement la sobriété et le design supérieur de Apple… Vivement Noël !

Pour les geeks, l’extérieur de l’emballage fait bien figurer un pingouin Linux, et précise que ça fonctionne aussi sur Linux/BSD/Solaris (Perl 5.8.3+) ! J’aime les gens ouverts 😉

Comment by Sid on 2008-12-19 01:54:55 +0200

J’ai fait en 2001 l’acquisition d’un des 100 premiers SLIMP3 produit à la mimine dans leur garage, avec le numéro de série gravé au fer à souder 😉

http://www.mp3newswire.net/stories/2001/slimp3.html

http://www.dfred.net/misc/slimp3/index.html

Et franchement, c’est vraiment excellent comme machine. Mon choix avait été guidé à l’époque par l’originalité de la solution (personne ne faisait ça) et surtout le serveur en Perl sous GPL, complètement configurable, modifiable, etc.

Jamais regretté mon achat. En plus, les premières versions, avec les deux PCB directement vissés sur la plaque de plastique fumé, ça faisait vraiment geek sur l’étagère.

Comment by Bruno Kerouanton on 2009-01-05 13:51:46 +0200

Ca ressemble assez fort à mon Soundbridge une fois que j’ai enlevé la coque (ce que je n’ai d’ailleurs pas tardé à faire pour voir comment c’était fait !). En tout cas c’est un très bon concept, et je comprends que tu n’aies pas regretté ton achat, tout comme moi avec mon soundbridge, bien plus simple à configurer que mon nouveau jouet, j’y reviendrai…

[mode troll on]

Dans ta dernière phrase, attention au double sens… c’est quoi un « geek sur l’étagère » ?

[mode troll off]

😉