Une semaine culturelle…

090809-bizetLa semaine qui s’achève a été pour moi très empreinte d’enseignements et découvertes culturelles. Comme vous vous en doutez, je suis de formation scientifique et ai longtemps négligé certaines disciplines qui me laissaient indifférent, voire m’inspiraient une défiance certaine. Parmi celles-ci, l’histoire, la littérature ou bien encore l’opéra.

L’âge aidant, sans doute, me voici de plus en plus intéressé par ces sujets qui sont fort éloignés de ceux que j’affectionnais préalablement – à savoir les sciences physiques, mathématiques et de manière générale la grande famille des sciences exactes.

Toujours avide de connaissances, je constate que depuis quelques années d’autres sujets viennent compléter ma « palette de choses ». Géopolitique, et a fortiori géographie ont entamé ce nouveau cycle, mais cette matière très dense qu’est la géopolitique me fait percevoir mes lacunes dans d’autres domaines, que je complète peu à peu. La semaine dernière, je me suis plongé dans l’étude des « grands hommes » qui ont fait la France, ai révisé mes connaissances en histoire de France, et enfin ai, par un concours de circonstances, découvert de manière sereine la musique d’opéra, que j’avais tendance à éviter jusqu’à présent.

La musique d’opéra

Radio Classique fait partie de mes radios de prédilection, mais je n’écoute que de temps à autres. La programmation est essentiellement focalisée sur les classiques « populaires » (qui font donc partie de la culture générale de chacun) et les musiques de films. Au cours de cette même journée j’ai pu apprécier la Sonate pour flûte en ré-majeur de Prokofiev (ce qui m’a valu d’approfondir mes connaissances sur ce personnage quasi-contemporain, dont presque tous ont pu écouter un jour ou l’autre l’histoire enfantine de Pierre et le Loup).

Durant ce petit moment de tranquilité, la radio a également diffusé un air d’opéra que je reconnaissais, mais dont le nom de l’auteur m’échappait. Après quelques recherches en me basant sur les paroles que j’avais relevées : « L’amour est enfant de bohème, il n’a jamais jamais connu de lois », le nom de cet opéra très célèbre, Carmen, ainsi que son auteur, Georges Bizet (représenté au début du présent billet), me sont revenus. Ce passage célèbre, le habanera « L’amour est un oiseau rebelle« , a été repris à de nombreuses occasions ce qui en a popularisé la mélodie. Mais ce qui est intéressant est également de lire la biographie de Georges Bizet, qui a eu une vie très courte (il meurt à 36 ans, 2 mois après avoir reçu la légion d’honneur suite à une stupide baignade qui a provoqué des complications cardiaques), et de découvrir les textes de cet opéra, véritable histoire mêlant intrigues et sentiments sur un ton assez tragique au final.

Afin de compléter ma collection, j’ai commencé à fouiner dans quelques magasins adaptés, et suis tombé sur une compilation de Maria Callas comprenant une grande partie de ces récitals et opéras. De quoi redécouvrir quelques autres classiques tels que Madame Butterfly, par exemple.

Bonne semaine !

Comments

Comment by Ghost on 2009-08-13 22:16:45 +0200

Quelques podcasts qui pourraient t’intéresser, si tu ne les connais pas déjà :

– France Inter – 2000 ans d’histoire : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/2000ansdhistoire/

Emission quotidienne sur l’histoire sous toutes ses formes

– Canal Académie – Institut de France :

http://www.canalacademie.com/

Emissions téléchargeables. Sciences, littérature, histoire…

Comment by Ghost on 2009-08-13 22:25:38 +0200

Désolé pour Canal Académie, je n’avais pas vu ton billet un peu plus bas… Mea culpa !