Electronique, lasers et bidouillage

Vous l’aurez deviné en lisant mon dernier billet, me voilà reparti dans ma phase « électronique ». D’où certainement mon mutisme sur le blog, étant plongé de manière assez constante dans la lecture des ouvrages récemment achetés sur le refroidissement des atomes ou les lasers femtoseconde.

Et ce soir, me voilà reparti à fond dans la recherche d’informations sur le net… En vrac, et sans trop vous faire perdre de temps avec mes tergiversations indigestes, voici quelques thèmes intéressants sous la forme de liens :

Lasers « faits maison »

Ou plus précisément projecteurs laser « maison ». Il y a quelques semaines de cela, je visitais à Berne une exposition sur l’énergie, sponsorisée par le fournisseur principal. J’avais repéré entre deux stands, une présentation de la future centrale nucléaire « écolo » (ils ont supprimé la grande tour de refroidissement ainsi que le nuage de vapeur d’eau qui en sort) sous la forme d’une maquette en trois dimensions du terrain, très certainement en plâtre. Afin de modéliser les travaux prévus, une animation laser projetait sur celle-ci différentes images et explications de toutes les couleurs. Ah, un beau laser RVB ! Ca doit coûter cher, me disais-je… mais impossible de connaître la marque du produit, le boîtier étant suspendu à quelques mètres afin de stopper toute tentation inappropriée !

Du coup, je me suis mis à rechercher sur le net… car j’aime bien le concept. Et suis tombé sur différentes choses intéressantes :

Mais pourquoi pas en faire un soi-même ?

  • Pour commencer simple, on peut tenter avec un seul laser pour faire une animation monochrome. C’est déjà sympathique et comme tous les schémas et plans des circuits sont fournis, ça peut faire gagner du temps.

  • Mais il est aussi possible de s’amuser en bricolant son laser RVB à la main… quelques diodes Laser, quelques miroirs et prismes, *beaucoup* de patience et on peut y arriver. Pour preuve, ces quelques liens qui montrent qu’avec un peu de colle, un laser rouge venant d’un lecteur de DVD, un laser vert venant d’un pointeur souris, un laser bleu-violet venant d’une ancienne console PS3 (ou d’un lecteur Blu-Ray) on peut bien s’amuser… mais acheter une PS3 ou un lecteur Blu-Ray juste pour récolter la diode laser, ça fait un peu mal au coeur !

  • Ce monsieur s’amuse bien avec tous ses lasers… Parmi ses nombreux projets en cours ou terminés, il y a donc son projecteur laser RVB, et toute la technique y est expliquée. Et sur sa page d’accueil on voit qu’il s’intéresse à plein d’autres expériences amusantes fabriquées maison : anneaux de Tesla, fusées supersoniques etc !

  • Enfin, il y a un mix entre le « tout fait » et le « bricolage maison » : on peut acheter des kits d’interfaçage entre un laser maison et un ordinateur, afin de faire le pilotage, un kit de puissance pour alimenter les 3 lasers, et pour le reste il faut se débrouiller… C’est un peu cher au final mais ça semble assez sympathique, surtout le logiciel de pilotage. Au final, ça ressemble à ceci.

Démonter son HTC

Ce weekend, j’ai eu un souci sur mon vieux téléphone portable. Le connecteur mini-USB s’est totalement dessoudé suite à un choc…violent ! Me voilà donc en train de démonter le tout, lorsque je suis tombé à tout hasard sur un site très intéressant. Un collectionneur de documentations de maintenance et de guides techniques pour tous les modèles HTC, QTEK et mêmes d’autres marques. Documentations bien souvent confidentielles, mais bon, on dira que c’est normal de les publier au bout d’un certain temps (hem) ! Pour mon ancien téléphone, j’ai donc trouvé mon bonheur

Dans la foulée, on y trouve une présentation intéressante sur le démontage de l’iphone 3G, l’identification précise des composants et leurs fonctionnalités, et enfin le coût réel des composants. Intéressant.

Hackable Devices

Et pour en finir avec la bidouille, voici une société qui mérite l’attention. Je ne connaissais pas avant ce soir, honte à moi ! Hackable Devices vend tout simplement des produits Open source !  Comment cela  ? Tout simplement ouverts car sous Linux, mais surtout aux spécifications matérielles standardisées et ouvertes. Ainsi, on peut acheter son propre téléphone 3G opensource (matériel, firmware et schémas compris!), son notebook totalement ouvert (même principe), ou d’autres projets totalement fous tous sous Linux… entre xport-Pro, la prise réseau RJ45 qui abrite un serveur Linux ; Bugbase, l’ordinateur de prototypage modulaire, ou encore Arduino, un serveur Linux embarqué totalement customisable… et pas cher du tout ! J’allais oublier le superbe micro-pc/téléphone de poche semi-ouvert (Vista/Linux), et enfin, entre autres kits sympathiques, un « module de tests pour RFID« … je vous laisse deviner à quoi ça peut bien servir, surtout l‘édition spéciale 26C3 !!!!

Et pour les mordus de bidouillage, un kit d’imprimante 3d relativement abordable et opensource, y compris le matériel (encore !), et même de quoi faire de la e-couture avec des kits de e-textile prêts à coudre 😉 Pour tenter de motiver les copines de geeks ??!

J’espère que certains qui vont au SSTIC auront la bonne idée d’acheter quelques uns de ces produits sympathiques pour faire une rump sur le sujet ! Même si je n’y suis pas, je penserai à vous 😉

Comments

Comment by neerd on 2010-05-26 09:52:13 +0200

« Un collectionneur de documentations de maintenance et de guides techniques pour tous les modèles THC »

Fait attention le THC n’est pas la même chose qu’un téléphone HTC 🙂

Comment by Bruno Kerouanton on 2010-05-26 10:05:32 +0200

oups ! corrigé… en effet c’est un peu différent 😉

Comment by ITI on 2010-05-26 13:31:00 +0200

On dit souvent que le lapsus est révélateur… :o)

Sinon, il y a de bien belles choses dans ces liens, mais le coup de fabriquer ses propres scanners, j’veux bien mais bon, ça demande néanmoins certains efforts pour que les scans ne se désapparient pas, sinon les images glisseront….

-> 5 ans à faire de l’écriture dans le ciel avec un AIM65, un elekterminal (Marco ?????) et un laser 2W Spectra Physics vert + un DIE pour le changement de couleur….

Comment by Bruno Kerouanton on 2010-05-26 13:34:47 +0200

un AIM65 ??? Ceci ? et un Elekterminal comme celui-là aussi ?Tu en as du courage !

Comment by ITI on 2010-05-26 15:17:18 +0200

Exact Bruno…. il me reste des bouts si tu collectionnes…. des années d’Elektor, de Haut-Parleur et de Radio Plans… 🙂

Les secondes générations de boites à écritures sont passées par des Apples //e avec tablette numérique pour les dessins, puis logiquement Apple IIc après.

Important, à l’époque on ne clampait pas le rayon, donc il fallait faire des dessins en un seul trait, quitte à repasser sur des tracés existants.

Comment by Sosanna Rabjohn on 2010-05-31 01:23:42 +0200

Les secondes générations de boites à écritures sont passées par des Apples //e avec tablette numérique pour les dessins, puis logiquement Apple IIc après.

+1