le Geek du routard

Enfin l’été… après un printemps inexistant, Dame météo qui s’était assoupie a brusquement tourné l’interrupteur qui était resté en position hiver pour le passer en mode été. Pas trop tôt ! Et du coup, d’un coup, tout arrive à la fois : vacances, été, etc… bref, c’est le bon temps pour sortir de son environnement et aller faire du tourisme. Mais en bon geek qui se respecte, vous avez certainement envie de visiter des lieux plus intéressants que les insipides club de vacances et autres lieux de débauche pour familles résignées.

Lectures diverses

Il y a quelques jours, lors d’un déplacement à Genève et en attendant mon train pour Paris je suis allé me rafraichir à la librairie Payot locale. Cette librairie dispose de deux caractéristiques qui ne sont pas négligeables pour moi : d’une part la très forte proportion d’organismes internationaux à Genève fait que la librairie propose un rayon anglophone très très fourni et immense, et d’autre part la proximité du CERN y ajoute nombre de livres traitant de sciences, mathématiques et j’en passe. Bref, « que du bonheur » comme diraient certains nerds 😉 Et je ne suis forcément pas reparti les mains vides ; avec pas moins de 3 bouquins pour agrémenter mon déplacement :

Un premier livre sur le cyber-harcèlement à l’école. (ISBN: 978-0415424912)Très intéressant à lire, écrit par une juriste spécialisée et expliquant le frame social que vivent certains adolescents qui se font harceler non seulement verbalement voire physiquement à l’école, mais dorénavant jour et nuit par SMS, Facebook et autres média sociaux. Au point d’engendrer des suicides. C’est un sujet grave et qui mérite d’être étudié notamment si vous avez des enfants ou que vous vous questionnez sur les média sociaux. Tout au long du livre, l’auteur décrit différents cas, l’attitude irresponsable des jeunes persécuteurs mais également du corps enseignant qui tolère voire baisse les yeux sur le phénomène, et propose des solutions. Parmi lesquelles une philosophie que je trouve adéquate, et que j’aimerai bien appliquer moi-même dans le cadre de mon activité professionnelle si je le pouvais : plutôt que d’interdire Facebook, les téléphones portables et autres accès Internet aux enfants, il vaut cent fois mieux leur expliquer, leur montrer, passer du temps à les rendre attentifs à ce qui peut poser souci. Mais si c’est en effet la meilleure solution, c’est très difficile à appliquer faute de temps.

Un second livre, que je n’ai pas encore lu est « You’re not a Gadget » de Jaron Lanier (ISBN 978-0307269645), un nerd futurologue américain. Titre amusant pour ceux qui me connaissent, mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle je l’ai acheté. Jaron parle de l’Internet du futur, ou plus précisément comment les internautes vont évoluer et faire évoluer le tout. Je ne vous en dis pas plus car je ne l’ai que brièvement feuilleté.

ENFIN ! un guide de voyage pour les geeks !!!

Enfin, le summum pour les lecteurs de ce blog, c’est le guide du routard version geek ! Et oui ça existe et les éditions O’Reilly ont permi cet exploit : The Geek Atlas, est un livre rédigé par John Graham-Cumming, et qui présente une structure simple et efficace : 128 (!) lieux à visiter sur la planète, et pour chaque lieu trois sections : un descriptif historique ou scientifique de la raison pour laquelle l’endroit est mémorable, une fiche technique expliquant tel ou tel phénomène ou découverte scientifique, et enfin des informations pratiques pour s’y rendre. Bref, un vrai guide du routard pour les geeks. Et très bien écrit en plus. C’est classé par pays, et j’ai déjà appris plein de choses sur les rayons X (émissions Bremmstrahlung et K-Shell), les calculs de tension sur un pont suspendu et la dérivation de la formule de la caténaire (au sens mathématique du terme, pas ceux des trains !), comment la vitesse de la lumière a pu être mesurée pour la première fois, ou comment calculer les méridiens pour avoir la taille de la Terre… C’est non seulement un guide de voyage, mais également très ludique !

Dublin et les quaternions

Je suis pour quelques jours sur Dublin. Comme (presque) chaque année je participe à un groupe de travail international pour la révision des questions du CISSP. Du coup, ayant vu dans The Geek Atlas qu’il y avait une curiosité à découvrir à Dublin, je n’ai pas résisté et vais y aller aujourd’hui…

Sir William Rowan Hamilton, vous connaissez forcément, au moins le terme « hamiltonien » et les différentes théories en mécanique hamiltonienne qui ont permis le développement des théories quantiques. Peut-être avez-vous entendu également parler des quaternions, qui sont le pendant des nombres complexes, également appelés nombres hypercomplexes ? C’est Sir Hamilton qui les a inventés lors d’une journée de promenade à Dublin… Et cette idée lui est venue si brusquement que lorsque la formule lui est apparue, il s’est précipité sur le pont où il était pour la graver sur la pierre !

Les nombres réels peuvent être élevés au carré, ou au contraire réduit en racine carrée. Mais la racine carrée d’un nombre réel ne peut pas être négative. On a inventé les nombres complexes en supposant que la racine carrée d’un tel nombre pourrait être égale à -1 ! En fait, cela consiste à « ajouter une dimension » aux nombres, qui ne sont alors plus représentés sur une droite (moins l’infini, plus l’infini) mais sur un plan. C’est avec ce type de représentation des nombres complexes que les si belles fractales sont dessinées.

Sir Hamilton a étendu la définition à plusieurs dimensions. Et sa célèbre formule (qui est gravée sur le pont) est :

i^2 = j^2 = k^2 = ijk = -1

C’est sûr que ce type graffiti a pu passer pour loufoque pour les passants !!!

Seulement voilà, le livre, ne fournit pour ce lieu que des coordonnées GPS, lectorat « geek » oblige ! Lorsque je suis passé à l’office de tourisme local et que j’ai ouvert le livre à la bonne page pour leur montrer ce que  je cherchais, ils m’ont regardés avec dees yeux étonnés (à cause du titre de cet étrange guide de voyage), ont écarquillé les yeux (lorsqu’ils ont réalisé qu’il y avait 4 pages dédiées à un lieu touristique dont ils n’avaient jamais entendu parler), et encore plus lorsque je leur ai dit que je n’avais que les coordonnées GPS. Wikipédia les a finalement convaincu que ce n’était pas une farce !

Je vais donc aller voir ce fameux Broom Bridge ! Bonne semaine à vous tous.

Comments

Comment by Ange on 2010-07-08 10:39:26 +0200

une irlandaise a fait une cuvée de bière dédiée à Hamilton http://aranbrew.blogspot.com/2009/06/westleys-slip-from-hamiltonian-path.html

Comment by Ani on 2010-07-12 16:44:02 +0200

Ah, le « frame » social de la jeunesse ;))

me permettez-vous de l’ajouter à ma collection de lapsus clavieri ?!

Comment by Bruno Kerouanton on 2010-07-13 11:46:05 +0200

Je m’en suis aperçu à postériori… mais il est suffisament révélateur pour que j’aie décidé de le laisser 😉 Et hop, un lapsus de plus pour votre collection… que l’on peut consulter quelque part ?