Quoi de neuf depuis le mois dernier…

C’est le principe du cercle vicieux : Je ne prends plus le temps d’écrire sur mon blog, et du coup le nombre de visiteurs chute dangereusement. Conséquence logique, que je constate sans pourtant y remédier. Ce mois passé sans un seul post, a pourtant été très intense en termes d’activités pour moi, tant sur le plan personnel que professionnel.

Côté SSI :

En un mois, outre le travail quotidien et les projets en cours :

  • une formation à distance sur Nessus et ses subtilités, plusieurs jours durant,
  • une conférence donnée à Paris lors de Netfocus 2010 , le rendez-vous des RSSI français,
  • un rapide détour par l’HEIG-VD en tant qu’expert de jury pour les soutenances de diplôme d’ingénieur de gestion,
  • la préparation de mon prochain cours en mastère exécutif HEC – Mines Paris,
  • la certification « Tenable Certified Nessus Auditor » avec 92% de réussite, ce soir.

Commodore 64 frenzy

Côté loisirs informatiques, je suis également depuis un bon mois dans l’ambiance Commodore 64 et demomaker ! Pas mal d’achats associés, je me suis lâché, il faut dire :

  • une interface IDE64 commandée en Hongrie, vraiment de bonne facture et puissante… non seulement ça rajoute le support des disques durs, CD-roms et autres média de masse pour le Commodore 64, mais également le support Ethernet (si, on trouve même un client Twitter pour C64!), et surtout un moniteur, plein de nouvelles fonctions sur le système etc. Si vous voulez tester mais que vous n’avez pas un vrai Commdore 64, il existe une version très fonctionnelle sous l’émulateur VICE.
  • une interface Ultimate1541 II, pas encore livrée car c’est assez longue à fabriquer (tous ces créateurs de cartes le font sur leur temps libre, en vrais hobbyistes), basée sur un FPGA Xilinx Spartan3. Ca ressemble assez à l’interface IDE64 avec des choses en plus (forcément, avec un FPGA aussi puissant, on peut en faire, des choses !) et en moins…
  • du coup, je me suis installé le kit de développement Xilinx ISE pour leurs FPGA, près de 10Go sur le disque tout de même… mais c’est carrément impressionnant ! Si le sujet vous intéresse, sachez qu’on peut *tout* faire avec un FPGA de cette classe… même un ordinateur complet, comme Milkymist par exemple. Dans le cas du projet Ultimate 1541 II, le FPGA reproduit la totalité des circuits électroniques du C64 et du 1541, rajoute un processeur virtuel et bien d’autres choses… !
  • Je me suis également installé un environnement de cross-assemblage 6510 complet pour programmer en assembleur (KickAssembler) intégré avec mon éditeur texte fétiche (PsPad), VICE bien entendu, et la surcouche de débogage ICU64 qui est excellente (mais marche encore mieux sous Frodo « Redpill », permettant notamment le débogage des rasters !)
  • Ah, et enfin, un truc incroyable à voir : Visual6502, un *vrai* émulateur de processeur 6502, créé à partir de milliers de photographies au microscope dudit processeur ! Et ça marche !!!!!!

L’inimitable musique C64

Côté musique C64, c’est également la débauche avec les outils et/ou achats suivants :

  • deux CD de musique de Visa Röster, magnifiques reprises de musique Commodore 64 par une chorale suédoise. Sublime ! et dédicacé par les auteurs 😉
  • dix (!) Cd de reprises de Commodore 64 par différents groupes et musiciens connus (Press Play On Tape, Reyn Ouwehand,…), commandé chez mon ami Chris Abbott. De très très bons morceaux, et quelques surprises amusantes comme la chanson façon Kraftwerk et aux paroles très « nerd » :  « _I am a database […] I only speak SQL […] !!!_« 

J’ai également équipé mon PC des players de SID suivants (tous complémentaires…) :

  • jSIDplay2, excellent mais monstrueux (c’est un *vrai* émulateur C64 complet en Java… mais ultra sophistiqué côté musique, allez voir les captures d’écran sur le site pour vous en convaincre…). Je n’utilise presque plus que celui-là…
  • SIDtool, très pratique également pour s’y retrouver dans les dizaines de milliers de morceaux de la base HVSC.
  • GoatTracker 2.70 en version mono et stéréo, quasi-indispensable pour la composition de musique C64 actuelle.
  • Acid64, qui normalement n’est capable que de piloter un module HardSID matériel, mais qui en toute dernière version supporte (via socket réseau!) le pilotage du player jSIDplay2 cité précédemment, ou de son module standalone « jSID network device ».
  • SIDedit, un player orienté « débogage » et « ripping », pour tracer et extraire les routines son des différents programmes C64 (il y a un désassembleur/débogeur intégré, notamment, entre autres)
  • et quelques autres standards pour la comparaison du son (SidPlay2w, TinySid…)
  • et pour compléter le tout, je n’ai pas pu m’empêcher de commander un HardSID4U, carrément, avec ses 2 circuits SID 6582 et 2 autres 8580, son plugin VST, et tout et tout… un vrai régal (mais le colis est toujours en transit depuis la Hongrie, très probablement bloqué à la douane suisse comme d’habitude…

Quelques autres surprises à venir… mais je ne pourrai pas me rendre à l’extraordinaire DemoParty X2010, *exclusivement* Commodore 64 qui commence vendredi prochain aux Pays-Bas… snif ! 300 personnes inscrites déjà !!!!

Je n’oublie pas non plus la SSI, faisant beaucoup de veille et avançant sur mes nombreux dossiers, bien évidemment…

Ah, et pour finir, je me suis acheté le coffret édition limité de The IT Crowd serie 1-4 avec le jeu de rôle et tout et tout… héhé forcément il y aura plein d’épreuves cachées dans celui-là aussi.

Comments

Comment by Cidris on 2010-09-28 13:59:25 +0200

Bonjour cher Monsieur,

Ancien élève du MSIT, je serai intéressé par savoir sur quels aspects vous intervenez ?

Merci,

CIDRIS

Comment by Bruno Kerouanton on 2010-09-28 15:57:41 +0200

Bonjour Monsieur,

j’y dispense un cours sur la sécurité des SI, le management de la SSI et les aspects pratiques de la profession en tant que RSSI.

Comment by Regis on 2010-11-08 20:19:35 +0200

Bonjour Bruno,

La formation Nessus est elle une formation durant laquelle nous apprenons à notre rythme ou faut-il suivre des cours avec un professeur mais simplement à travers des vidéoconférence ?

Comment by Bruno Kerouanton on 2010-11-08 20:41:59 +0200

Bonjour Régis,

Cette formation était en webex (vidéoconférence), plusieurs soirées (décalage horaire oblige) de cours avec des slides Powerpoint, des exercices « live » et le tout avec un enseignant de chez Tenable. Sur le principe, c’est assez équivalent à se rendre sur place mais c’est bien moins onéreux. Ce concept de cours est assez développé outre-atlantique à cause des distances et des zones horaires entre les côtes est et ouest. Pratique mais cela ne vaut pas un cours « en chair et en os » bien entendu.

On pouvait mettre sa webcam si on voulait, poser des questions en audio ou via chat au prof, et il y répondait peu après (pour tout le monde). Donc l’idée est bonne. Quant au contenu du cours, j’ai été un peu déçu pour ne pas dire plus (pas appris grand chose), mais bon…

Comment by Regis on 2010-11-08 21:32:28 +0200

Merci bruno pour ta réponse très claire. J’hésite à prendre cette formation car connaissant « assez » bien Nessus, j’ai peur tout comme toi d’en être un peu déçu sur le contenu

Merci beaucoup