Mon petit musée

(…deuxième billet de la soirée, cf. plus bas !)

Ces vacances de fin d’année ont été l’occasion de passer vite fait retrouver mon petit musée de l’informatique… quelques photos devraient vous rappeler de vieux souvenirs. J’ai encore plein d’autres choses sympa, mais je n’ai pas pris le temps de ressortir des cartons Psion 5, Newton, CDTV, règle à calcul, et j’en passe… Ah, j’oubliais de préciser que tous les ordinateurs (et le boulier !) sont en état de marche, et que les boîtes logicielles sont complètes… Normal, quoi !

Comments

Comment by Bastien on 2011-01-17 21:44:12 +0200

Ils sont tous encore en état de marche ? Si c’est le cas, chapeau !

Comment by Bruno Kerouanton on 2011-01-17 21:57:14 +0200

Oui oui !! J’ai de plus toutes les docs et les disquettes d’origine de l’Apple II et du TO9. Ce qui est sous l’écran Commodore (en état) c’est en fait une station Digital (qui fonctionne mais je n’ai jamais pu en faire grand chose, j’avoue). Le CDTV, le Newton MP110 et bien d’autres choses sont des achats que j’ai faits lors de la sortie de ces appareils… alors c’est du « bien conservé », et j’y tiens ! D’ailleurs, j’avais fait une page de mon « grenier informatique », il y a bien longtemps, sur mon vieux site désormais précieusement archivé… Si vous avez le coeur solide pour voir un site web 1.0, allez ici… 😉

Comment by Bastien on 2011-01-18 09:31:14 +0200

A l’époque du Comodorre, je crois qu’Arpanet devait compter moins de 1000 ordinateurs connectés alors la notion de Web 1.0, j’imagine que personne n’y pensait 🙂

En tout cas, toutes ces machines étaient bien plus stables et fonctionnelles que celles qu’on utilise aujourd’hui…

Comment by ITI on 2011-01-19 10:19:19 +0200

Etonnant de ne pas voir de remarques de Marc. 😉

C’est avec gourmandise mais également avec tristesse que je regarde ce superbe musée personnel, moi qui par manque flagrant de place, ai du jeter un 1040ST, un A500, un Mac SE, un Lisa, un Mac II, qui ai par ailleurs donné mon dernier Apple II au « musée des technologies du Petit Bornand », etc….

J’adore les lampes, mais ça manque de Thyristors, de transistors, de mémoires à tores, de bandes perforées et de relais (si le thème est bien  » l’évolution des moyens de calculs automatisés pour assister l’humain »).

Comment by marc on 2011-01-21 10:22:53 +0200

Marc, il se retient d’offrir à Bruno un Pet 2001 première époque (avec la casette en Basicois de Bernard S.) et son Sharp PC1500A (avec boite d’origine et manuel). J’ai bien peur que ce genre de cadeau n’empoisonne la vie de famille. Les collections, ca doit savoir respecter certaines limites. Allez, le PC1500 n’est pas très gros… je l’emballe 🙂

@Bastien… à l’époque du Commodore, il n’y avait pas qu’Arpanet à faire du réseau TCP/IP. Et on envisageait déjà à faire ce qui ressemblait à du « Web 2 » (enfin, tu TTYlink ou du Telnet 2.0), autrement dit la mise en commun des contributions de tous au profit de la communauté. Et vingu, c’était l’bon temps. Les pirates et les auteurs de virus n’existaient pas, pas plus que les firewall, vu que la moitié de la planète était Root des machines de l’autre moitié, et lycée de Versailles.

Papy va prendre ses gouttes et tenter de tapper 10 lignes de basi sur son ZX81 ou son Oric Atmos 🙂

Marc

Comment by ITI on 2011-01-22 10:53:13 +0200

Le basicois de Bernard S, celui là même qui finit enfumé dans son bureau ? 😉

le CDTV, puis le CD32, l’époque où j’oeuvrais chez CBM France…. (l’A 4000 également, mais j’étais nettement plus PC).

Une idée sotte et grenue, mais pourquoi ne pas grouper le musée des technologies et celui de Bruno ?

Comment by Didier Guillion on 2011-01-24 15:50:38 +0200

Salut Bruno,

Joli musée mais un TO9… argh, c’est une lourde responsabilité de léguer cela aux générations future… Même un v 70.

Je me rappelle quand il est sorti, avec ses touches « sensitives » où l’on s’explosait les doigts. Dans un magasin d’info j’ai vu un Monsieur, commencer à taper, vite arrêter et prendre le stylo optique pour appuyer sur les touches 😉

D.

Comment by Bruno Kerouanton on 2011-01-25 02:32:30 +0200

Salut Didier,

merci de passer lire ce que je raconte… Ah, oui la gamme MO/TO… mais bon, disons que j’ai des souvenirs impérissables de nanoréseau à l’école et de choses similaires. Et puis, pour en revenir à Sapiens et au MO5, il faut dire que c’est cet ensemble qui a tout déclenché chez moi, alors il me semble plus qu’obligatoire, du moins en ce qui me concerne, de conserver un TO9 (à défaut d’avoir pu garder mon MO5 puis MO6) pour montrer à ma progéniture et leurs enfants (un jour peut-être) par quel biais je me suis retrouvé à faire ce métier !