Mes réseaux sociaux : un bilan de fin d’année

 Côté relations, cette année a été « passive », à outrance même.

Je constate avec une certaine amertume que mon blog n’est plus aussi actif qu’auparavant, cela est ma faute bien entendu. Désintérêt ? Manque de temps ? Autres orientations ? Sans aucun doute un peu de tout cela, et je ne peux que le déplorer. Je ferai mon possible pour reprendre les rênes du traîneau l’année prochaine, mais attendons tout d’abord les bonnes résolutions de début d’année pour en avoir le coeur net ! En attendant, voici une liste des moyens de communications « modernes » que vous pouvez utiliser (ou pas) pour me suivre ou rester en contact !

Le blog bruno.kerouanton.net :

Même si le rythme des publications s’est fortement ralenti, c’est par le blog que je compte passer les messages intéressants tant pour moi que les autres. Ce blog restera donc actif, ne serait-ce que pour l’historique qui y est contenu. Je n’écris plus souvent dessus, mais vous constaterez plus bas que le phénomène est général…

Contenu : J’y parle un peu de tout ce qui me concerne et m’intéresse. Sécurité informatique bien entendu, mais également demomaking, sciences, musique et autres passions. Bref, c’est mon espace détente et curiosités.

Langue : J’ai rédigé quelques billets en anglais, il y a bien longtemps. Depuis, je joue au paresseux et profite des services de google traduction, que l’on peut solliciter par un simple clic sur mon blog.

Recommandation : vous pouvez continuer à suivre mon blog par ses flux RSS ou directement ; de toute manière vu le volume de billets que je poste cela ne devrait pas vous prendre beaucoup de temps.

Twitter :

Un compte Twitter ouvert sur la recommandation d’un ami malgré mes réticences, initialement pour suivre l’actualité sécurité écrite par d’autres confrères et experts. En pratique j’y consomme plus de temps que je n’aurai imaginé, et ai même dû me « désintoxiquer » au printemps dernier, car j’avais largement franchi les limites du raisonnable. Avec les iPad et autres appareils nomades qui embarquent Twitter nativement, partout, tout le temps, c’est un risque à ne pas négliger.

Contenu : Lors de ma période « intensive », je me suis mis à twitter un peu dans toutes les directions. Je me suis assagi et faute de temps, je consulte beaucoup mais écris peu. La grande majorité de mes contributions sont sous la forme de « retweets » d’informations intéressantes, liées à la Sécurité des SI quasi-exclusivement.

Langue : L’anglais exclusivement. En de très rares occasions je rédige un mot en français mais c’est pour répondre à un francophone. Ne m’en voulez pas si vous m’écrivez en français et que je réponds en anglais, c’est que la plupart de mes abonnés sont anglophones.

Recommandation : Mon compte Twitter restera également actif. Si vous vous intéressez à la sécurité informatique en général, abonnez-vous à mon fil Twitter, je veillerai à ne pas vous inonder de choses inutiles. Et lorsque vous m’écrivez, pensez à mes abonnés anglophones…

LinkedIn :

C’est mon tout premier compte de « réseau social » ! Je ne me souviens plus de l’époque de sa création, mais c’est lointain… A vocation exclusivement professionnelle, j’y dévoile mon CV et y accepte tout le monde. Vous ne me verrez pas y écrire grand chose, cependant.

Contenu : C’est un site à vocation professionnelle, donc on n’y parle que de travail. Ou du moins de mes compétences et de mes contacts. Car je n’y dévoilerai pas grand chose des activités passionnantes exercées au quotidien, discrétion professionnelle oblige. Vous n’y trouverez que mon CV, les groupes thématiques que je suis ainsi que mes contacts… c’est déjà beaucoup !

Langue : L’anglais exclusivement. What else in a globalized world ?

Recommandation : Linkedin reste suivi et mis à jour, et je continue régulièrement à ajouter des contacts et accepter des invitations professionnelles. A votre tour ?!

Viadeo et XING :

deux sites de réseaux sociaux professionnels, à l’instar de LinkedIn, sur lesquels j’ai des comptes, mais dont je ne me sers jamais ! Le premier vise un public francophone, le second un public germanophone. J’y suis inscrit « pour faire plaisir » mais je n’y passe que très rarement

Contenu : Un CV très léger, et une invitation à aller sur LinkedIn pour en savoir plus ou m’envoyer une invitation. Rien d’autre, je n’y maintiens rien, pas même les demandes d’invitations.

Langue : L’anglais (Xing) et le français (Viadeo). Mais comme je n’y écris rien…

Recommandation : N’essayez pas de m’envoyer des invitations pour l’un ou l’autre de ces sites, je n’y répondrai qu’avec plusieurs trimestres de retard, voire jamais… Allez plutôt sur Linkedin !

Google+ :

Depuis un certain temps, je reçois des courriels intitulés « un tel vous a ajouté sur Google+ ». Sauf que je n’y suis pas… (enfin je crois, avec Google on n’est jamais trop méfiant !). C’est bon, j’ai suffisament à faire avec tous les autres réseaux sociaux…

Contenu : Rien, puisque je n’y suis pas… enfin je crois (!).

Langue : Encore faudrait-il que j’y écrive…

Recommandation : Ce n’est pas la peine de me rajouter à vos cercles Google +, j’aurai tendance à ne même pas ouvrir le courriel reçu !

Facebook :

Ce compte, je l’ai créé… histoire d’avoir un compte comme les autres, comme cela les banques (qui étudient votre profil Facebook avant l’accord d’un prêt) et les autres me considèrent « normal » (entendre par normal : dans la normalité, bref comme vous, utilisatrices et utilisateurs de Facebook !). Franchement je n’y trouve rien de bien intéressant, c’est une belle perte de temps que l’on peut utiliser lorsque l’on s’ennuie à la maison… Côté professionnel je n’y retrouve pas mes petits, et préfère largement suivre Twitter pour faire de la veille sécurité. Et comme je ne trouve ni le temps ni l’intérêt de regarder des vidéos stupides et de suivre les ébats passionnants des mes voisins virtuels (Facebook est le concierge du XXIè siècle, c’est certain !), vous ne m’y verrez pas raconter grand chose non plus. Sans parler des conditions d’utilisation du site qui sont pour le moins scandaleuses…

Contenu : Un portrait, quelques amis éparses, pas grand chose d’intéressant.

Langue : Le français… quand j’ose écrire une bafouille.

Recommandation : Ajoutez-moi à vos amis Facebook si vous voulez, mais ce n’est pas certain que j’accepte la demande… Pile ou face, on dira ça ! En tout cas si c’est pour savoir ce que je raconte de beau le soir, vous serez décus…

Skype :

Lorsque je disais que Linkedin était mon premier réseau social, c’était sans compter sur Skype. Ce compte, j’ai dû le créer auparavant. C’est avec ça que je communique avec mes vrais amis, celles et ceux qui comptent pour moi.

Contenu : Quelques personnes privilégiées.

Langue : Ca dépend. De toute manière c’est privé !

Recommandation : Si vous êtes dans ma liste Skype, c’est bon signe ! Mais dans ce cas, n’hésitez pas à vous en servir, après tout 😉

J’ai créé une page Facebook « officielle », en complément de celles que je possède déjà pour différents tests et illustrer mes cours. Je n’y écris quasiment jamais, c’est volontaire.



 

En synthèse

Si cela se trouve, je suis encore présent ailleurs… mais bon, il faut savoir se raisonner et rester raisonnable, et je n’ai même pas tout en tête, j’ai découvert par exemple que certaines de mes présentations étaient sur SlideShare, bien entendu à mon insu… Je ne pense pas y avoir de compte, mais si ça se trouve c’est Facebook qui a fait ça. Être présent sur tous les réseaux sociaux, c’est possible, mais animer chacun des profils, c’est mission impossible pour une personne qui travaille et a d’autres occupations plus saines. Je vous invite donc à suivre le tableau qui suit pour vous aider à vous y retrouver :

Vous voulez rester en contact professionnel : LinkedIn

Vous vous intéressez à l’actualité sécurité  : Twitter

Vous voulez me contacter par écrit : Email (si vous me connaissez vous l’avez déjà).

Vous voulez me contacter de vive voix : Skype

Vous voulez en savoir plus sur moi, et commenter mes opinions : mon blog

Quant à l’email, il reste le moyen privilégié pour échanger avec moi. Même si je mets du temps à répondre…

Et évitez Facebook, Google+, Viadeo, Xing et les autres… je n’ai pas le temps de jouer avec tout cela 😉