Pause estivale et saines lectures

130806-henaffme voilà de retour de vacances. Cette année, retour aux sources, en Bretagne, et plus précisément en Finistère Sud, du côté de Trégunc et de Pont-Aven.

Sympathiques semaines de repos que j’ai pu passer déconnecté, sans aucune connexion Internet sur place, et aucune utilisation de téléphone portable à part pour envoyer quelques SMS à des amis proches, et en cas  d’appel d’urgence au bureau, éventualité qui ne s’est pas concrétisée.  Tant mieux !

Dans le Finistère, il y a plein de bonnes choses à voir, et surtout à manger ! Je dois avouer que malgré l’usage intensif de vélos durant les 2 semaines, je ne pense pas avoir gardé la ligne… Far breton, Kouign-Aman et autres saucisses Hénaff ont eu raison de ma gourmandise… il faut dire que l’endroit était propice à ce type d’abus, étant situés non-loin de Pouldreuzic – le fief du paté Hénaff – et au pays des Fest-Noz et des fruits de mer il est difficile de résister.

Au programme, balades à vélo, baignades et saines lectures. Pas de télévision (ce qui ne me manque pas, je ne l’allume que très rarement le reste de l’année), de téléphone ni d’Internet, ce qui m’a permis de me concentrer sur ma seconde passion : des ouvrages d’histoire du Monde et de géopolitique. J’ai pu avancer sur la biographie de Churchill et le fameux « Diplomatie » de Kissinger, relu avec un grand plaisir et pour la n-ième fois l’incontournable « Power » de Robert Greene, et ai fini par acheter un copieux pavé « Histoire Mondiale » édité par la National Geographic Society. J’ai également retrouvé dans des cartons un superbe exemplaire de la Relation complète du naufrage de la Méduse, tristement célèbre et mis en exergue grâce au talent du peintre Géricault, dont le récit m’a passionné.

Pourquoi suis-je en train de combler mes connaissances en histoire du monde ? Parce que j’en ai fait l’impasse à l’école, ayant des choses bien plus importantes à faire à l’époque (comme programmer durant les cours !), et  que je n’en saisissais pas l’intérêt immédiat. Il faut dire que l’histoire enseignée à l’école n’a rien de folichon, et que c’est souvent insipide.

Comme pour tout ce qui m’intéresse, si il n’y a pas de fil conducteur, il n’y a pas de motivation. Avec le temps, je me  suis rendu compte que l’histoire du monde et des grands hommes était bien plus intéressant pour comprendre l’actualité, mais également les modes de perception et d’action de bien des contemporains. Et ce détachement intellectuel du quotidien bien pesant et oppressant parfois pour me plonger dans les arcanes de l’histoire et les stratégies me permettent de relativiser, de comprendre avec un autre regard certaines actions, même en rapport avec la cyber sécurité.

Les révolutions et les mouvements populaires, par exemple. Cela a existé de tout temps. Nul besoin d’Internet pour que des citoyens se soient retrouvés épiés, trompés ou manipulés. Les entités au pouvoir ont toujours voulu une maîtrise et une stabilité de leur base, et on relira avec intérêt Machiavel et d’autres stratèges et tacticiens pour comprendre que cela est une constante de la nation.

L’histoire nous apprend également comment les révolutions arrivent, échouent, ou réussissent. Et l’exemple frappant de la Révolution française qui a laissé place à l’empire Napoléonien en quelques années est très clair : ceux qui lancent une révolution ne sont jamais ceux qui la terminent…

A bon entendeur pour les Anonymous et autres mouvements internautes qui sont parfois un peu loin des enjeux stratégiques sous-jacents, et qui ne voient pas toujours clairement que leurs actions peuvent être utilisées au profit d’autrui, voire sont délicatement manipulés…Mais bon, l’Histoire a la mémoire longue, et l’Homme la mémoire courte ! Et il me semble d’ailleurs que c’est Napoléoon ou Talleyrand qui disaient que l’histoire est faite pour être manipulée au profit des puissances au pouvoir. Donc, tant que l’on ne s’intéresse pas au passé, on peut se retrouver aveugle face à certaines stratèges éclairés.

Tout cela pour conclure sur le fait qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre et découvrir, et que la curiosité est tout sauf un vilain défaut !

Bel été à vous tous 😉

2 Comments »

Bruno Kerouanton on août 6th 2013 in Culture

2 Responses to “Pause estivale et saines lectures”

  1. Blabla responded on 06 Août 2013 at 12:53 #

    Celui qui a le contrôle du passé », disait le slogan du Parti, « a le contrôle du futur. Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé. »

    Effectivement, ceux qui s’étonnent que les événements suite, par exemple, aux printemps arabes, ne soient pas encore stabilisés, devraient se souvenir que la fin de la révolution française de 1789 se situe plutôt en 1815 (chute définitive de Napoléon) qu’en 1799 (Consulat succédant au Directoire)

  2. Bruno Kerouanton responded on 06 Août 2013 at 13:54 #

    Et oui ! Tant de choses qui éclairent notamment sur la stratégie US, ou chinoise par exemple.

    A ce titre, j’écoutais par hasard dimanche soir sur la route l’émission de la RTS « Le grand entretien », qui en une heure a proposé au géostratège Gérard Chaliand de s’exprimer sur son dernier livre « Vers un nouvel ordre du monde », et qui mérite le détour pour celles et ceux qui s’intéressent à ces questions. Si vous n’avez pas envie du livre, vous avez toujours possibilité d’écouter le podcast de l’émission.

    Il y est notamment question des nombreuses zones de conflits où cet aventurier a séjourné, mais également du fait que la Chine, après plusieurs centenaires de mise en sourdine, reprendra progressivement sa place d’origine, puissante et insoumise, quand bien plaise aux autres.

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire