Refonte de mes sites internet, version 2021

Cela fait plusieurs semaines que j’ai entamĂ© la revue de mes sites web. Initialement, j’avais prĂ©vu de mettre Ă  jour le contenu de mon site professionnel stay-zen.io car il devient nĂ©cessaire d’y reflĂ©ter l’adaptation de mon offre.

Cela ne paraĂźt pas grand chose, mais il m’a fallu reprendre la structure du site, revoir son contenu page par page, me remettre Ă  Inkscape pour les logos et images, me remettre Ă  tout cela progressivement, depuis que je l’avais mis en place dĂ©but 2019. Et je ne cache pas le fait que malgrĂ© quelques documentations Ă©parses que j’avais rĂ©alisĂ©es, je ne me souviens plus de grand chose et ai dĂ» rĂ©apprendre beaucoup. Les sites web, ce n’est pas ma spĂ©cialitĂ©, mĂȘme si je prends plaisir Ă  faire ces choses.

PHP7 vers PHP8

La semaine derniĂšre a Ă©tĂ© Ă©gayĂ©e par un incident majeur. Mon fidĂšle hĂ©bergeur me conseillait de mettre mon instance d’hĂ©bergement Ă  jour, notamment en y effectuant un passage de la version 7.4 Ă  la version 8 de PHP. J’avais bien, conformĂ©ment aux bonnes pratiques et ma longue expĂ©rience, effectuĂ© une (voire deux) sauvegardes complĂštes de la structure de mes sites ainsi que de la base de donnĂ©es. Mais une fois cette mise Ă  jour rĂ©alisĂ©e, patatras plus rien ne fonctionnait. Ni le blog que vous lisez en ce moment, ni mes redirecteurs de liens (Ă©Ă©.net) et autres outils basĂ©s sur PHP. Seuls fonctionnaient encore, forcĂ©ment, mes autres sites statiques comme stay-zen.io.

YOURLS

Face Ă  ce constat, et ne prĂ©fĂ©rant pas me stresser pour autant, j’ai optĂ© pour la dĂ©sactivation du tout en attendant de pouvoir m’y coller. Ce weekend fut la bonne occasion pour le faire, j’ai pu rĂ©parer dans un premier temps mon redirecteur de liens courts, basĂ© sur YOURLS. C’est un excellent petit logiciel fait initialement par OZH, un nantais plutĂŽt douĂ© dans son domaine. J’y avais apportĂ© ma modeste contribution lorsque je l’avais mis en service sur Ă©Ă©.net, car Ă  l’Ă©poque les noms de domaine internationalisĂ©s (IDN) posaient pas mal de souci. Mais c’est de l’histoire ancienne, et depuis Yourls est devenu un formidable projet communutaire avec presque deux cent plugins utiles ou non.

Le souci n’Ă©tait pas d’envergure, j’ai pu Ă  force de rĂ©installation et de nettoyage de quelques plugins qui n’Ă©taient pas Ă  jour remettre le tout en Ă©tat.

WORDPRESS

Une fois cela rĂ©parĂ©, je suis passĂ© sur la rĂ©paration de WordPress. Je me doutais que le souci venait d’un plugin incompatible avec PHP8, mais comme tout le site me renvoyait une page blanche sans code, y compris l’accĂšs Ă  la console d’administration, et que mes fichiers journaux apache et php n’Ă©taient pas trĂšs locaces, j’ai fini par monter une seconde instance wordpress pour y faire des essais, puis en copiant progressivement les fichiers d’installation sur mon environnement, j’ai pu arriver Ă  afficher une page d’erreur, mentionnant que le dĂ©tail du souci avait Ă©tĂ© envoyĂ© par email vers ma boite d’administration.

 

Ouf! Pratique, mais je trouve cependant surprenant de ne pas avoir trouvé ce message également dans les logs PHP du serveur.

L’email reçu m’a permis de trouver la cause du souci, et en effet il s’agissait bien d’un souci de plugin obsolĂšte, Ă©crit pour une ancienne version de PHP. PlutĂŽt que de modifier le code, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© supprimer cet extension. Dans la foulĂ©e, j’en ai profitĂ© pour revoir chacune des autres extensions, puis en prĂ©vision de soucis similaires Ă  terme, d’en dĂ©sactiver une bonne partie, de changer le thĂšme qui m’accompagnait depuis le dĂ©but pour un thĂšme WordPress fourni par dĂ©faut (il aura moins de chance de comporter des soucis, ou de ne plus ĂȘtre mis Ă  jour sur le long terme). Et voilĂ  donc le rĂ©sultat, que vous pouvez voir ici.

Canicule

En parallĂšle, j’ai dĂ» comme beaucoup d’entre-vous affronter les tempĂ©ratures estivales. Le serveur dont j’avais fait l’acquisition en dĂ©cembre donc en hiver, s’est mis Ă  grimper en tempĂ©rature ces derniĂšres semaines, Ă  un tel point que cela en devenait critique. Ces derniers jours alors que la tempĂ©rature ambiante frisait les trente degrĂ©s, muni de ma camĂ©ra FLIR j’ai pu suivre l’Ă©volution de tout cela.

Il s’avĂšre que mon serveur est bien ventilĂ© et qu’il gĂšre tout comme il se doit. Le souci majeur a Ă©tĂ© dĂ©celĂ© au niveau du rĂ©seau. Le switch ainsi que point d’accĂšs Cisco dissipent une chaleur folle, jusqu’Ă  48°C, mais ne sont pas ventilĂ©s, ce qui dans une piĂšce fermĂ©e rĂ©chauffe tout le reste… J’ai donc dĂ©cidĂ© de dĂ©placer tout Ă  l’heure l’ensemble de l’infrastructure dans ma cuisine, car je peux y faire circuler un courant d’air.

Comme on le voit, c’est limite. Le serveur supporte une tempĂ©rature extĂ©rieure de 35° et il faisait 32° dans la piĂšce. Mais les orages sont proches et la tempĂ©rature va baisser, ouf !

Ce contenu a été publié dans Blog's life. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *