IT

Messing around with Python versions

I’ve recently reinstalled or updated most of my currently used applications. During the process, 150122.pythonI’ve lost several hours messing around with Python versions and architecture models, « thanks » to cryptic error messages, and incompatibilities.

Here’s a short summary of issues and solutions, so you won’t spend useless time finding what’s wrong !

If you don’t want to read all this, just in short, install both 32bit builds of Python 2.7 and Python 3.3, and NOT the 64bit builds or Python 3.4.

Mes déboires avec les disques SSD – quelques conseils

IT

050121-idaVous vous souvenez peut-être, mais j’ai déjà eu de nombreux soucis avec mes premiers disques SSD, notamment mon disque 256Gb Crucial que j’ai dû changer 2 fois de suite, avec les conséquences associées, notamment en termes d’énèrvements divers. Le dernier que j’ai reçu de leur part n’a en revanche pas posé de souci depuis, preuve qu’ils ont fini par corriger les erreurs de jeunesse.

Hypnotic desktop wallpaper

Geek, IT
This weekend, I was doing some « research » on different visual effects, that led me to focus on optical illusions. I had the insane idea of putting several of them onto my desktop wallpaper… and I’ve been using this since nearly 3 days. Trust me, it’s really painful 😉 I’ve got to be careful not to be hypnotized each time I move a foreground window, and it’s really disturbing.

Cadeaux de Noël

Geek, IT

140108-sapin_noel_legoHello tout le monde ! J’espère que vous avez passé de bonnes et agréables fêtes de fin d’année, que vous avez pu vous reposer/voyager/profiter des [amis|cadeaux|boissons|repas] et que vous avez pris de bonnes résolutions pour cette nouvelle année, maintenant que c’est reparti.

Pour ma part, cette dernière semaine de fin d’année s’est faite au calme, presque en mode « offline ». J’avoue avoir pris un certain retard à envoyer mes voeux ou remerciements, mais promis, je n’oublie pas.

Outre les traditionnels cadeaux de Noël offert par les proches, j’ai tendance depuis quelques années à ajouter à ma liste mes quelques « jouets geek » :

New great (free) tool : Microsoft Message Analyzer

131121-ether2R.I.P Microsoft Network Monitor, welcome Microsoft Message Analyzer !

As I was investigating all my issues, I tried to see if there was another tool to sniff low-level packets and interactions with the system. Wireshark is a good sniffer, but being multiplatform and portable limits its capabilities to network.

I discovered that Microsoft had a new free product replacing their old (but still good) Network Monitor 3.4. It’s called Microsoft Message Analyzer, can be downloaded here, and seems to be quite interesting according to the dedicated TechNet blog and forums.

Every problem has a solution !

IT

131120-solutionsEvery problem has a solution, and tonight I’m happy to use my laptop to create this new post on my blog 😉 Finally !

 

Happy because the two major problems I had detailed in my previous posts are now solved !

1. Microsoft Windows 8 Pro activation issue : SOLVED !

Microsoft, Heeeelpppp !

IT

131113-helpdeskOkay.

Let’s make it simple.

I’m just fed up with my PC. And my relationship with Microsoft is :

(  ) Single

(  ) Married

(x) It’s complicated

(  ) Divorced

(and I’m close to next step : divorce…)

I love my new Dell Precision M4700, shipped with Windows 7 Professional x64.

I love my Genuine Microsoft Win8 Professional x64 upgrade DVD, that I bought just after, and installed on my new PC.

Yes, I love themWhen they dare to start

And I love DELL support too, who has been so reactive and kind all the time, calling me back on my mobile several times a day to check if all was okay, doing real Next-Business-Day on-site repairs, and even contacting me on Twitter a few minutes after I explained my issues with Windows 8 ! Just incredible !

If Microsoft was at that level, I would be blessed… but no, and I am going crazy with Microsoft helpdesk….

So let’s recap :

A strange behavior of my PC

131101-investigationLast february, I’ve ordered and received a new laptop, to act as my main personal PC. Quite sophisticated, with lots of RAM, CPU, GPU, and SSD, so I could use it also as my infosec lab (running VMs, calculating hashes, doing forensics and more). As my close friends know, I always buy licenses of software I use, and don’t mess with pirated software for a few ethical reasons. So I also bought a Windows 8 Pro set of DVDs from my local store, and installed it a few days later. I also spent several weeks reinstalling all my software from scratch, reactivating licenses and configuring the whole so I could find my old environment back on the new laptop. So this was a laptop which wasn’t supposed to be crashing, using legit software, and admit I really enjoy using it.

But the issues that I experience since the acquisition are quite annoying, forcing me to stay « offline » for several weeks since the begining of the year, and spending days trying to recover backups, understand issues and more… Some of my frequent email correspondants know that I had those issues, since I was quite slow in answering emails during those « shutdown » periods…

Tout réparé !

IT

130126-disqueOuf, je m’en suis sorti, après pas mal d’heures d’angoisses existentielles 😉

Résumé du dernier épisode : En voulant effacer de manière sécurisée une clef USB, j’ai fait la manipulation sur mon propre disque dur d’ordinateur. Autant dire que cela n’est pas une bonne idée. J’ai eu la chance de m’en apercevoir très rapidement, et seul le début du disque a été remis à zéro.

Après avoir effectué une tentative de sauvegarde à chaud, puis une seconde à froid, j’ai finalement réussi à récupérer l’ensemble de mes données, et de mon système ! Bref, tout fonctionne exactement comme avant, y compris mon système sous Windows 8. Je dirai même qu’il est encore plus rapide qu’avant suite aux opérations sur disque dur que j’ai dû entreprendre.

(Grosse) bêtise du jour

130123-pcdisasterUn bon conseil lorsque l’on fait des travaux délicats sur ordinateur : faire attention avant de cliquer

En voulant effacer la totalité du contenu d’une clef USB avec mon outil de prédilection, j’ai cliqué par inadvertance sur « OK » sans réfléchir, et celui-ci s’est mis à effacer… mon disque dur ;( . Oui, celui sous Windows 8 depuis peu, dont je n’avais (forcément*) pas fait de sauvegarde depuis cette fameuse migration.

Et pourtant, il y avait bien marqué « êtes-vous sûr ? », suivi de deux autres rappels à ne pas le faire. Et malgré ces trois avertissements très clairs (l’outil est justement conçu pour ne PAS autoriser de manipulation dangereuse sans accord motivé de l’usager), j’ai cliqué, recliqué et validé… Je ne peux m’en prendre qu’à moi et à mon inattention.

(*) Et je peux bien invoquer pour cause la fameuse loi de Murphy, je sais que ce n’est qu’un prétexte et il n’y a qu’un fautif : votre misérable serviteur.

Migration vers Windows 8 : retour d’expérience

IT

121223-windows8Ca y est, j’ai franchi le pas !

 

J’avais acheté Windows 8 Pro dans sa belle boîte il y a maintenant plus d’un mois, dès sa sortie, mais je n’avais fait que des essais avec, par exemple en l’installant sur un disque SSD pour voir comment cela se comportait sur mon vieux Dell Latitude D830, un Core-2 avec 4Gb de RAM (temps de boot : 4 secondes, pas mal !), ou dans des machines virtuelles, mais rien de plus.

Photo et lectures de vacances

Photo prise au détour d’un rond-point, durant quelques jours de repos (sous la pluie), à Aix-les Bains… on voit que les Anonymous sont populaires et font leur pub ! Je n’ai pas résisté à ralentir pour prendre la photo, d’autant plus que c’est le sujet d’une prochaine présentation que je dois donner, alors autant illustrer.

IPv6, et moi, et moi…

IT

Je ne sais pas si je l’avais dit, mais depuis le printemps dernier,  j’ai un bloc de 65536 adresses IP publiques à disposition ! En IPv6, pour être précis, car en IPv4 cela ne risque pas de m’arriver, vu la difficulté pour s’en procurer désormais.

Cela ne me sert pas encore beaucoup mais je compte bien m’en servir à l’avenir, quand je dégagerai du temps pour cela. Pour les personnes intéressées, voici la recette de cuisine pour avoir IPv6 chez soi, tout proprement :

Ingrédients :

1. Obtenir un routeur capable de faire tourner OpenWRT (ou DD-WRT mais je n’ai pas testé).

Pour ma part, un Netgear WNDR3700. Je l’ai pris parce qu’il est performant (5 ports Gigabit, processeur Mips à 680MHz, 64Mo RAM, 16Mo Flash, et 802.11n sur les bandes 2.4 et 5.0 Ghz).

2. Récupérer une version de OpenWRT récente, capable de supporter IPv6 ou patchée pour cela.

Pour ma part, j’utilise une version OpenWrt Backfire 10.03.SVN (r26378) qui date de mars 2011. Je vous recommande plutôt la dernière version Backfire 10.03.1-final qui peut être téléchargée sur le site de OpenWRT. Il vous faudra ensuite la flasher pour remplacer le firmware d’origine de votre routeur, et le configurer pour une utilisation de base (un accès SSH au minimum).

3. S’enregistrer chez un broker IPv6 et obtenir un tunnel IPv6 en /64, puis une plage en /48.

Je n’ai pas fait le tour des brokers IPv6 (les organismes privés ou associatifs chargés de vous donner la connectivité IPv6), mais j’en retiens 2 qui sont assez connus dans la communauté Opensource car ils donnent beaucoup de conseils pour configurer ces routeurs OpenWRT : Hurricane Electric et SixXS. Pour ma part, j’ai choisi le second, qui est associatif.

 

Ma présentation à la NDH2k11

Voilà c’est teminé. Et c’était bien… que dis-je, génial ! Il y a déjà plein de photos et de comptes-rendus sur Internet, je ne vous mettrai ici que celles qui me concernent.

J’ai parlé de la sécurité… il y a 20 ans ! Et oui, du temps du MO5, du temps du Commodore 64, du temps de l’Atari ST. Ca date ! Alors pour vous illustrer tout cela, outre ma présentation disponible en téléchargement sur mon site, je vous ai mis quelques photos prises par l’auteur de MO5.com, que j’ai retrouvé juste après mon speech et avec lequel on a remonté de très beaux souvenirs pendant une bonne heure !

En coup de vent

Pas trop d’inspiration en ce moment pour aller sur mon blog. Je prépare d’autres choses et ai d’autres préoccupations, ça arrive parfois.

Je ne résiste cependant pas à vous mettre quelques coquilles et choses amusantes trouvées récemment sur la toile !

… Ainsi que les dernières nouvelles informatiques me concernant….

Vive le mode texte, les hotspots et les livres !

Geek, IT

edit du 23 avril, 00h34: en relisant ce billet, je me rends compte que c’est un beau fourre-tout… J’aurai probablement mieux fait de rédiger trois ou quatre billets, au lieu de tout entasser ici. Mais j’avais tellement de choses à raconter, et dans ma lancée je ne me suis pas méfié ! Sorry 😉 Mais poursuivez si le courage vous vient en aide, il y a un peu de tout mais ça en vaut la peine.

J’y parle de eeePC, de LiveCD, de Backtrack4R2 sur carte microSD, de gestion du WiFi en mode texte, de Twitter en mode texte, de streaming mp3 en mode texte, d’accès à Internet en 3G sous Linux,  de tunneling ICMP pour bypasser les hotspots, d’accès à Twitter et Wikipedia over DNS, de script d’autologin sur hotspot Aruba, de trois romans de cyberespionnage dont ZeroDay de Mark Russinovitch, et enfin du Split TCP Handshake. Sans oublier une allusion indirecte à Portal… le 2 venant de sortir, yéééé.

Le programme de ce billet est donc chargé. Bonne digestion !

_

éé.net et mon combat contre M. Murphy

IT

Ca y est, je viens de terminer la configuration de mon nouveau jouet : mon propre racourcisseur d’URL, comme ceux que l’on voit régulièrement sur Twitter et autres réseaux sociaux. Il s’appelle éé.net et on peut par exemple y découvrir une belle chanson dédiée à des gens comme moi, ou toutes sortes de liens dans le futur !

Débogage réseau avec Microsoft

IT

Demain, je serai présent à Insomni’Hack 2011 en tant que conférencier puis pour y participer… On verra bien pour le concours, mais en ce qui concerne mon intervention, j’ai prévu de vous parler de la sécurité oldschool ! En attendant, voici un billet sans aucun rapport, qui n’attendait que moi pour être publié 😉

Ces dernières semaines, j’ai eu à traiter différents problèmes réseau qui nécessitaient du débogage et de l’analyse approfondie. J’avais l’habitude d’utiliser l’analyseur réseau OpenSource Wireshark, mais l’un de mes collègues m’a proposé de tester l’équivalent développé chez Microsoft : Network Monitor 3.4. Il n’y a pas à dire, c’est plutôt pas mal, et j’oserai dire qu’il est même bien mieux que son équivalent open-source et multiplateformes.

Mon petit musée

(…deuxième billet de la soirée, cf. plus bas !)

Ces vacances de fin d’année ont été l’occasion de passer vite fait retrouver mon petit musée de l’informatique… quelques photos devraient vous rappeler de vieux souvenirs. J’ai encore plein d’autres choses sympa, mais je n’ai pas pris le temps de ressortir des cartons Psion 5, Newton, CDTV, règle à calcul, et j’en passe… Ah, j’oubliais de préciser que tous les ordinateurs (et le boulier !) sont en état de marche, et que les boîtes logicielles sont complètes… Normal, quoi !